Radioactivité : quels risques pour la santé ? Des risques de cancers ?

lors d'un accident radioactif, le risque est de développer un cancer.
Lors d'un accident radioactif, le risque est de développer un cancer. © khz-Fotolia.com

Lors d'un accident radioactif, deux éléments radioactifs et potentiellement à risque de provoquer des cancers sont dégagés à proximité de la centrale : l'iode 131 et le césium 137.

 Le premier peut se fixer sur la thyroïde, qui a naturellement besoin d'iode pour fonctionner. Le risque est alors de développer un cancer de la thyroïde. Ce fut le cas à la suite de l'accident de Tchernobyl, dont les rejets avaient causé une épidémie de cancers de la thyroïde chez les enfants et adultes jeunes à proximité du site : 7 000 personnes avaient développé un cancer. Cependant, selon l'IRNS "ce nombre très important s'explique cependant par l'absence de mesures de protection (évacuation, confinement) et l'absence de prise d'iode par la population vivant à proximité".

  Le second élément radioactif, c'est le césium 137. Il peut augmenter le risque de développer d'autres types de cancers, comme les leucémies, les cancers digestifs et les cancers pulmonaires.

Cependant, contrairement à une idée reçue
, l'accident nucléaire de Tchernobyl n'a pas fait augmenter le nombre de cancers ou de problèmes de la thyroïde en France. Même si beaucoup de victimes semblent voir un lien de cause à effet entre leur maladie et le passage de nuages radioactifs au-dessus de la France, les chiffres ne leur donnent pas raison. "On enregistre depuis des années une progression du nombre de cancers de la thyroïde (découverts, NDLR), expliquait le Dr Sallée, endocrinologue, lors d'un précédent dossier. Cette progression est constante, nous n'avons noté aucune cassure dans la courbe après Tchernobyl, rien de particulier." 

Sommaire