Ces questions sales qu'on n'ose pas poser A quoi sert la morve ?

plus de 200 virus peuvent déclencher un rhume.
Plus de 200 virus peuvent déclencher un rhume. © iStockphoto

La morve n'a rien de bien ragoûtant, il faut l'avouer. Mais sans elle, nous serions constamment malades. Produite par les muqueuses nasales, elle permet au nez de retenir les saletés dans l'air, pour qu'elles ne pénètrent pas dans les poumons.

La morve agit un peu à la façon d'un papier tue-mouche, retenant tout ce qui ne doit pas pénétrer dans le corps grâce à son pouvoir collant. Le nez en fabrique une nouvelle fournée toutes les 20 minutes. On respire environ l'équivalent d'une chambre par jour, avec un air qui contient plein de saletés. Le mucus est donc un rempart primordial pour notre santé.

Les muqueuses peuvent produire la substance grâce à l'eau et des éléments présents dans le sang. Le mucus contient notamment beaucoup d'oligoéléments, dont de l'iode. C'est ce qui lui donne un goût très salé.

Pourquoi on s'enrhub'?

Lorsque l'on est enrhumé, c'est qu'un virus a pénétré dans notre organisme. Il existe plus de 200 virus responsables du rhume, le plus célèbre étant celui de la rhinopharyngite. Les muqueuses nasales se mettent alors à produire plein de morve, pour neutraliser et évacuer le virus : le nez coule et on n'arrête pas de se moucher. Le médecin peut parfois prescrire des médicaments pour un gros rhume. Mais il s'agit simplement d'un traitement pour atténuer les symptômes (le nez qui coule, par exemple), pas pour guérir. Normalement, s'il n'y a pas de complications, le rhume disparaît tout seul au bout de quelques jours. Il est logique d'être fatigué lorsque l'on est enrhumé : notre organisme est en lutte pour éradiquer le virus.

Et les crottes de nez dans tout ça ?

La crotte de nez est l'agglomération du mucus avec les poussières inspirées et les microbes capturés par la morve. Elle peut être humide ou sèche. Sa couleur varie en fonction de l'origine des particules de poussière. Elles sont évacuées dans la gorge lorsque l'on respire ou par le nez lorsqu'on se mouche. Attention ! Il est recommandé de ne jamais manger ses crottes de nez : elles contiennent un maximum de bactéries.

Sommaire