Propolis : plus fort que le miel ? Pommade, pastille, teinture : selon votre goût et le but

les pastilles sont très pratiques notamment pour les affections orl.
Les pastilles sont très pratiques notamment pour les affections ORL. © iStockphoto - Cough Lozenges - Thinkstock

La propolis existe sous différentes formes.

Pour les troubles ORL, par exemple, Françoise Sauvager conseille de "privilégier les pastilles ou collutoires plus faciles à manipuler que des teintures (à l'alcool à 70°). Je conseille aussi d'éviter la propolis brute qui risque de produire des brûlures au niveau de la muqueuse buccale. Les gommes peuvent être utilisées mais sont de moins en moins employées au profit des sprays."

Pommades pour une application facile

En dermatologie la propolis sous forme de pommades est la plus pratique. Mais vous pouvez aussi créer la vôtre à partir d'une crème simple et de teinture de propolis pour soulager, par exemple, les coups de soleil.

 "Demandez à votre pharmacien les indications avant de vous y mettre", souligne Françoise Sauvager. Sachez enfin que la teinture de propolis peut se conserver 3 ans à l'abri de la chaleur et de la lumière.

Pour la forme : en gélule

Le plus souvent on retrouve la propolis sous forme de compléments alimentaires ou autres formes galéniques. Lors d'une cure de propolis pensez à choisir la forme qui vous convient le mieux : évitez les comprimés si vous n'aimez pas les avaler, préférez alors le sirop ou les pastilles.

 Attention tout de même : toutes les propolis ne se valent pas. On l'a vu précédemment, la composition de la propolis dépend des plantes butinées par les abeilles. Ainsi, la propolis brune (celle qu'on trouve le plus souvent en Europe) est reconnue pour ses propriétés antibactériennes alors que la rouge l'est pour ses actions antivirales.

Le plus important est de choisir un produit dont la composition est standardisée et vous assure de toujours bénéficier d'une qualité constante.

Sommaire