Propolis : plus fort que le miel ? Contre les maux de gorge et les infections

en luttant contre les bactéries la propolis réduit la durée de l'infection.
En luttant contre les bactéries la propolis réduit la durée de l'infection. © iStockphoto - Spoonful of medicine - Thinkstock

La gorge qui pique, raclée sans arrêt, des difficultés à déglutir... Pas de doute, vous souffrez d'une inflammation de la gorge. Cette zone est particulièrement sensible aux agressions à la fois microbiennes (bactéries ou virus) et thermiques (climatisation, par exemple). Elle peut également être mise à mal lorsqu'on force sur sa voix de façon plus importante qu'au quotidien.

Calme la douleur et combat l'infection

La propolis, comme le miel d'ailleurs, a fait ses preuves pour soulager les maux de gorge et les infections ORL.

En effet, grâce à ses propriétés anti-inflammatoires et anesthésiantes, la propolis diminue les douleurs de la gorge rapidement. En plus, ses actions antibactériennes et antivirales luttent contre l'invasion microbienne et aident à raccourcir la durée de l'infection.

En pastille ou en collutoire

Car si le mal de gorge n'est pas accompagné de fièvre, la visite chez le médecin n'est pas toujours indispensable. Vous pouvez alors avoir recours à la propolis, par exemple sous forme de pastilles, de sirop ou d'un collutoire.

La propolis est donc préconisée en cas d'angines, pharyngites, laryngites et autres infections ORL sans fièvre. Si les signes persistent plus de deux jours, consultez votre médecin.

Sommaire