Pesticides

Les pesticides sont des substances chimiques utilisées pour lutter contre des organismes considérés comme nuisibles. Mais les effets sur la santé des pulvérisations de pesticides inquiète de plus en plus associations et riverains des terrains agricoles.

Les pesticides sont des substances chimiques ou naturelles utilisées pour protéger des végétaux (plantes, arbres, fruits...) contre des nuisibles. Les pesticides naturels ou biologiques protègent les végétaux de manière entièrement naturelle grâce à l'introduction d'une autre espèce telle qu'un insecte ou un champignon. Ils sont utilisés en agriculture bio.

Le mot "pesticide" vient de l'anglais "pest" qui signifie "ravageur". Il existe trois grandes familles de pesticides chimiques qui ont chacune une cible différente. Les fongicides éliminent les moisissures et les champignons en perturbant leur prolifération et développement. Parmi eux on retrouve le soufre et les produits soufrés comme le carbamate, ou encore des produits à base de métaux. Les insecticides (organochlorés, néonicotinoïdes, sulfones et sulfate, carbamates…) luttent contre les insectes en tuant les spécimens adultes, les larves ou les œufs. Ce sont les plus répandus dans l'environnement, le plus utilisé étant le DDT. Les insecticides sont les pesticides décrits comme les plus toxiques. Plusieurs néonicotinoïdes ont d'ailleurs été interdits en France en raison de leur effets nocifs sur les abeilles. Les herbicides (aussi appelés désherbant) éliminent les autres plantes comme les mauvaises herbes.

L'utilisation de pesticides chimiques n'est pas sans danger pour la santé. Certains pesticides sont des perturbateurs endocriniens (ou PE). Il s'agit de molécules capables d'altérer les fonctions hormonales, notamment les fonctions reproductrices. La France étant le premier pays agricole de l'Union Européenne en termes de surface agricole, 15% de la population serait exposée aux pesticides. Outre les agriculteurs, en première ligne, les pesticides peuvent avoir un impact sur la santé des riverains. Une carte lancée par l'ONG Générations Futures permet aux victimes de s'identifier sur une carte. L'Agence de l'Alimentation (Anses) a par ailleurs lancé une vaste étude auprès de 1500 foyers français afin d'évaluer l'exposition domestique aux pesticides.

Actualités