Médicaments sur internet : 6 personnes interpellées en France

C'était une opération à l'échelle mondiale, coordonnée par Interpol dans 24 pays. Les autorités policières françaises avaient repéré 125 sites internet, accessibles depuis l'Hexagone et proposant à la vente des médicaments, dont certains étaient contrefaits ou périmés. Une vingtaine de ces sites étaient même basés en France, où la vente de médicaments sur internet est pourtant interdite. Les six personnes interpellées à Toulouse, Saint-Etienne et en banlieue parisienne vendaient essentiellement des psychotropes et des anxiolytiques. Elles sont soupçonnées d'exercice illégal de la profession de pharmacien et encourent à ce titre une peine de deux ans de prison et une amende de 30 000 euros. Rappelons qu'il ne faut jamais acheter de médicaments dont on n'est pas sûr de la provenance. En France, seul le réseau des pharmacies peut délivrer des médicaments.
Pour en savoir plus, lire notre dossier Guérisseurs, médecins, médicaments : méfiez-vous des imitations