Les fumées de diesel sont cancérogènes

Classés depuis 1988 comme cancérogène probable, les gaz d'échappement des moteurs diesel sont désormais classés parmi les cancérogènes certains. Etant donné les impacts sur la santé, l'exposition à ces émanations devrait être réduite.

Les fumées de diesel sont cancérogènes
© Stefan Redel - Fotolia

Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC/IARC) et l'agence pour le cancer de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ont classé depuis peu les fumées d'échappement des moteurs diesel parmi les cancérogènes certains. Le CIRC avait déjà classé en 1988 ces gaz comme cancérogènes probables pour les humains.

Ces études épidémiologiques ont mis en évidence un lien irréfutable entre les émanations de diesel, le risque de cancer du poumon et, dans une moindre mesure, celui de cancer de la vessie. Les expositions considérées ont été celles de la vie quotidienne et de façon plus ciblée, l'exposition professionnelle. L'objectif est de transmettre aux Etats et aux gouvernements, des données et des normes précises pour pouvoir améliorer la qualité de l'air ambiant.

Equipant actuellement près de 60 % du parc automobile français et réputé meilleur pour l'environnement, le moteur diesel génère moins de CO2 au kilomètre que le moteur à essence. Il émet en revanche, comme le chauffage au bois et l'industrie, de fines particules nocives pour l'organisme. Le diesel émet également du dioxyde d'azote, responsable de maladies respiratoires et cardiovasculaires.

 Source : IARC

A lire aussi