Les dons en 10 questions Après le don, celui-ci est préparé et conservé

pour les organes, le temps est compté et décisif pour que le don soit viable.
Pour les organes, le temps est compté et décisif pour que le don soit viable. © Benoit Rajau / Agence de Biomédecine

 Une fois le sang dans la poche, il est centrifugé afin de séparer les trois constituants (globules rouges, plasma et plaquettes). Les globules blancs sont éliminés par filtration.

Le sang est ensuite analysé, on effectue une recherche de groupe sanguin et on y dépiste les maladies transmissibles. Des contrôles qualité ont lieu tout au long de cette chaîne pour garantir aux malades une sécurité parfaite. Les produits sanguins peuvent ensuite être stockés à température idéale. Les globules rouges sont conservés 42 jours maximum au réfrigérateur, les plaquettes 5 jours maximum à température ambiante et le plasma jusqu'à un an à -25°C. Les produits du sang seront distribués aux établissements de soins selon les besoins, puis administrés aux patients.

 Le don de moelle est rapidement transfusé au malade. Il n'y a pas d'autre délai que celui nécessaire aux analyses qui se font rapidement. Le prélèvement n'est effectué que lorsque la moelle est compatible, il n'y a donc pas de raison d'attendre avant de la greffer.

 Pour les dons de gamètes, le délai imposé avant utilisation est de 6 mois. Des tests sérologiques ont lieu 6 mois (temps moyen des périodes d'incubation virale) après le dernier recueil pour s'assurer qu'aucune infection n'est présente. Les spermatozoïdes du donneur seront attribués à des couples receveurs en attente en vue d'une insémination ou d'une fécondation in vitro. Le donneur ne connait pas le receveur et réciproquement.

 La congélation des ovocytes matures n'est actuellement pas au point, on ne peut donc les congeler immédiatement comme les spermatozoïdes. Ils sont mis aussitôt en présence des spermatozoïdes du conjoint de la (ou des) receveuse(s) choisie(s). Ce sont donc ces embryons qui sont ensuite congelés. Les embryons ne pourront pas être transférés avant 6 mois au moins, le délai indispensable pour s'assurer de l'état sérologique de la donneuse (absence de virus).

Sommaire