Infections nosocomiales : une qualité améliorée, des résultats tangibles ? Des modes de contamination variés

la contamination peut se faire lors de n'importe quel geste du quotidien de
La contamination peut se faire lors de n'importe quel geste du quotidien de l'hôpital. © auremar - Fotolia.com

 Définition : une infection nosocomiale est une infection contractée dans un établissement de santé. La maladie est considérée nosocomiale si elle était absente au moment de l'admission dans l'établissement de santé. De plus, on considère qu'une infection qui survient au niveau de la partie opérée lors d'une intervention chirurgicale est nosocomiale si elle intervient dans les trente jours qui suivent cette opération.

 Mode de contamination : les germes sont présents partout de façon naturelle, notamment sur le patient et sur les soignants. On les retrouve également dans la nourriture, l'eau, l'air ambiant. Ils peuvent être présents, malgré toutes les précautions, sur le matériel de soins. En fait, ces germes sont partout et non seulement à l'hôpital. Mais, par définition, on trouve dans ces établissements beaucoup de personnes fragiles, qui savent donc moins bien se défendre contre ces agresseurs.

Sommaire