Entretien avec le Pr Charpentier "Tous les organes indispensables à la vie peuvent être greffés"

Quels organes peut-on greffer ?

 Dans le cas de dons sur donneurs vivants (apparentés), on peut greffer la moelle, un rein, mais parfois aussi en cas d'extrême urgence un lobe du foie ou même un segment de poumon.

 Dans le cas de dons par donneurs cadavériques, tous les organes peuvent être greffés : organes indispensables à la vie, mais aussi des fragments osseux ou des cornées. 

 

Pour quelles maladies a-t-on recours aux greffes ?

 Toutes les maladies fonctionnelles ou métaboliques du rein, jusqu'à l'insuffisance rénale chronique sont susceptibles de nécessiter une greffe rénale.

"L'état de santé du patient peut permettre une greffe de rein jusqu'à 73-74 ans."

 Pour le foie, ce sont toutes les maladies qui ont détruit l'organe comme le plus souvent les virus, mais aussi l'alcool (chez le patient sevré), le cancer, ainsi que les maladies congénitales du foie.

 Pour le cœur il s'agit généralement de maladies provoquant des grandes défaillances du ventricule gauche. Pour les poumons enfin, il s'agit de maladies qui aboutissent à des insuffisances pulmonaires chroniques telles la mucoviscidose.

 

A partir de quel âge peut-on être greffé ? Et jusqu'à quel âge ?

 Des greffes dès 3-4 ans ont eu lieu, quand il s'agit de vie ou de mort si la possibilité de greffe existe, on n'hésite pas. Quant à l'âge "limite", il s'agit de l'âge physiologique du patient plus que de son âge légal. L'état de santé du patient peut permettre une greffe de rein jusqu'à 73-74 ans, de même pour le foie. Pour le cœur et les poumons, rares sont les greffes après 65 ans.

 Quant à l'âge des donneurs, on peut prélever le foie et le rein chez des patients de plus de 70 ans, mais pour le cœur et les poumons, on n'excède généralement pas 65 ans en raison de la fatigue des organes.

Sommaire