Implants mammaires en silicone : les nouvelles recommandation de l'Afssaps

Suite au retrait des implants mammaires à base de gel de silicone fabriqués par la société Poly Implant Prothèse (PIP), l'Afssaps a effectué des analyses. Elle affine donc ses recommandations.

Implants mammaires en silicone : les nouvelles recommandation de l'Afssaps
© Lusso Adv / Fotolia.com

En mars 2010, l'Afssaps suspendait la mise sur le marché et l'utilisation des implants mammaires à base de gel de silicone fabriqués par la société Poly Implant Prothèse (PIP). Cette décision faisait notamment suite à une augmentation du nombre de ruptures prématurées de ces implants mammaires. Aujourd'hui, les résultats des dernières analyses permettent d'écarter un effet génotoxique du gel PIP utilisé. Par ailleurs, les dernières données de vigilance confirment le phénomène de suintement du gel à travers l'enveloppe.

Dans ce contexte, l'Afssaps maintient ses recommandations de suivi des femmes implantées en les précisant. Elle recommande donc un examen clinique et une échographie tous les 6 mois, en ciblant pour chacun de ces examens les seins et les zones ganglionnaires axillaires. De plus, elle précise que toute rupture, suspicion de rupture ou de suintement d'une prothèse doit conduire à son explantation (retrait de la prothèse), ainsi qu'à celle de la seconde prothèse. Enfin, l'Afssaps rappelle qu'un contact avec le chirurgien reste l'occasion de discuter de cette éventualité même sans signe clinique de détérioration de la prothèse.

En savoir plus sur les implants mammaires :
25 questions / réponses
 sur le site de l'Afssaps.

Sources : Afssaps, 15/04