Henrietta Lacks : son cancer l'a rendue immortelle

Il y a 62 ans, Henrietta Lacks et ses cellules ont permis un bouleversement total des avancées de la médecine.

Henrietta Lacks : son cancer l'a rendue immortelle
© AP/SIPA

1951. Lorsqu' Henrietta Lacks décède il y a plus de 60 ans, elle ne se doutait pas qu'une partie d'elle deviendrait presque légendaire. Henrietta Lacks est née le 1er août 1920 à Roanoke dans l'Etat de Virginie. A seulement 31 ans, la jeune femme noire américaine décède d'une tumeur cancéreuse du col de l'utérus. A l'époque, son médecin avait, sans son avis, collecté quelques unes de ces cellules cancéreuses pour les étudier dans une boîte de Petri (une boîte permettant le développement des cellules). Pour la première fois à l'époque, les cellules se sont multipliées. Jusqu'à aujourd'hui encore, elles se décuplent à l'infini. Grâce à elles, la culture de cellules en laboratoire ainsi que la recherche sur le cancer qui n'étaient qu'à leurs prémices, ont pu faire un grand pas.
Baptisées HeLa (pour Henrietta Lacks), ces cellules ont permis de trouver le premier vaccin contre la poliomyélite et de sauver des millions d'enfants. Selon un scientifique, on peut estimer le poids de toutes les cellules démultipliées depuis la mort d'Henrietta Lacks à plus de 50 millions de tonnes. Aujourd'hui encore, ces cellules participent à la recherche contre le Sida, la leucémie, sur le clonage, etc.

En mars 2013, une polémique a éclaté en Amérique suite à la publication de données que les descendants de la famille Lacks jugeaient comme "relevant des sphères familiales et privées" sans leur accord. Il y a quelques jours, les services de santé américains leur ont donné raison et les descendants des cinq enfants ont obtenu un droit de regard sur ce qui pourra ou non être publié à l'avenir.

henrietta300
Les cellules immortelles d'Henrietta Lacks © AP/SIPA