Grippe H7N9 : un quatrième mort en Chine

Un nouveau mort dû au virus de la grippe aviaire H7N9 a été signalé ce jeudi par les autorités de Shanghai, portant à quatre le nombre de décès.

Grippe H7N9 : un quatrième mort en Chine
© Leungchopan - Fotolia.com

C'est la télévision nationale chinoise CCTV qui rapporte ce quatrième décès dû au virus H7N9, qui a contaminé onze personnes au total. Originaire de la province orientale du Jiangsu, l'homme de 48 ans qui est décédé travaillait à transporter des poulets et des canards, précise CCTV.
C'est la première fois que du virus H7N9 a été trouvé sur des humains, a indiqué mardi l'OMS, lors d'une conférence de presse. "Nous allons suivre de près la situation avec les autorités sanitaires chinoises, a indiqué sa Porte-parole, Fadela Chaib.
Jusqu'à présent, il n'y a pas eu de transmission du virus H7N9 d'humain à humain. "De toute évidence, ce virus est toujours transmis aux humains par une source animale, probablement par des volailles. C'est pourquoi, il est important d'identifier de quel type de volaille il s'agit, a commenté Malik Peiris, microbiologiste, de l'Université de Hong Kong. Si nous ne l'éradiquons pas assez rapidement, le virus deviendra endémique et se répandra à travers la Chine et au-delà de la Chine."
Le virus H7N9 est un virus de type Influenza A, de même que les virus H1N1 et H5N1. Le risque c'est que ce virus devienne transmissible d'humain à humain, avec alors un risque de pandémie mondiale, comme ce fut le cas en 2009 avec la grippe aviaire H1N1.

Source : AFP

EN VIDEO : il y a 10 ans le SRAS semait la terreur à Hong Kong
Dix ans plus tard, les professionnels de la santé assurent que la ville est désormais mieux armée pour affronter une pandémie de ce genre, mais rappellent que la vigilance doit être constante.