Faux médicaments : un marché de plus de 10 milliards d'euros en Europe

Une étude Norwood commandée par le laboratoire Pfizer révèle des chiffres impressionnants. Cette enquête, dénommée Cracking Counterfeit Europe, estime ainsi que le marché de faux médicaments en Europe représenterait 10,5 milliards d'euros chaque année, soit plus de un milliard en France. Les résultats de cette enquête arrivent quelques semaine après que le vice-président de la commission européenne, Gunter Verheugen, a annoncé la saisie de 34 millions de faux comprimés aux frontières européennes en seulement deux mois. En France, 14 % des personnes sondées (soit près de 7 millions d'individus) reconnaît acheter des médicaments délivrés uniquement sur ordonnance en dehors des circuits autorisés. Ce qui s'avère d'autant plus inquiétant que beaucoup le font sur internet, alors que 50% à 90% des produits vendus en ligne sont des contrefaçons. Pour justifier cette pratique, les Français interrogés évoquent le gain de temps et de commodité, le souci d'économie et la possibilité d'obtenir un médicament de prescription sans ordonnance. Les médicaments contrefaits peuvent être très dangereux pour la santé : ils peuvent ne contenir aucune substance active ou, pire, être constitués de substances nocives pour la santé. Cette étude a été réalisée par Norwood auprès de 14 personnes, hommes et femmes, issues de 14 pays européens, en octobre et novembre 2009.
Pour en savoir plus, lire également notre dossier Méfiez-vous des imitations.