Cancer et traitements : ce que pensent les Français Quelques idées reçues sur le cancer

 Dans le cadre de l'enquête menée par l'Ifop, la Ligue contre le cancer a relevé quelques idées reçues qui revenaient souvent. Petite revue non exhaustive, entre incompréhensions et vérités.

 

Le cancer est contagieux

Faux. Le cancer est lié à l'accumulation de lésions que l'on appelle mutations de certains gènes et qui se produisent sous l'effet d'une ou plusieurs causes conjointes. Les cellules ainsi transformées ne se transmettent pas spontanément d'une personne à une autre.

 

L'excès de poids accroît le risque de cancer

Vrai. L'excès de poids constitue un facteur de risque non négligeable. Ainsi, chez les femmes ménopausées, la fréquence des cancers du sein et de l'endomètre est sensiblement supérieure quand il y a un excès de poids.

 

La pollution a un rôle cancérigène

Vrai. Certains polluants atmosphériques ou alimentaires sont à l'origine de cancers, mais en dehors des expositions professionnelles, ils ne représentent que peu de cas. Le problème majeur est représenté par la fumée de tabac dans l'air ambiant.

 

 

Le four à micro-ondes peut favoriser l'apparition du cancer

 

Faux. L'existence d'effets cancérigènes causés par les ondes des fours micro-ondes présentes dans notre environnement n'a pas été établie.

 

Il existe un risque de vivre à proximité de poteaux électriques haute tension

Vrai. En cas d'exposition intense, de type professionnel, certaines études suggèrent un lien entre l'exposition aux champs électromagnétiques et une augmentation des risques de survenue de certains cancers.

 

Certains aliments provoquent le cancer

Faux. En France, il n'existe pas d'aliment qui puisse être directement incriminé dans la survenue d'un cancer. En revanche, une consommation excessive de viande, de sel ou encore d'alcool est susceptible d'en favoriser l'émergence.

 

Les compléments alimentaires et les vitamines renforcent la protection de l'organisme contre le cancer

Faux. Aucune étude n'a pu démontrer clairement et définitivement un effet de ces compléments sur la prévention des cancers, sauf dans des cas très particuliers de populations gravement carencées dans les pays en développement.

 

Les OGM sont cancérigènes

Faux. A l'heure actuelle, aucun effet cancérigène des OGM n'est démontré chez l'homme.

 

 

L'exposition au DDT (insecticide) favorise le cancer

 

Vrai. Les pesticides utilisés pour des terres labourables favoriseraient les cancers du pancréas et du rein, tandis que ceux utilisés dans la vigne favoriseraient les cancers de la vessie et du cerveau.

 

Sommaire