Cancer et traitements : ce que pensent les Français Le généraliste, référent pour obtenir des informations

 

internet se classe en 3e position, juste après les médecins, pour obtenir de
Internet se classe en 3e position, juste après les médecins, pour obtenir de l'information sur le cancer. © L'Internaute Magazine

C'est vers le médecin traitant que les Français ont, en premier, le réflexe de se tourner. Proche des malades, il est souvent le médecin de famille depuis des années et, à ce titre, suscite la mise en confiance des patients. Sans doute semble-t-il a priori plus abordable que les spécialistes. La participation du médecin généraliste dans le traitement des patients atteints de cancer est en tout cas un point sur lequel les associations de lutte contre le cancer souhaitent travailler. Il occupe en effet un poste-clé, autant en termes de prévention que de suivi, une fois le traitement terminé. Il est pourtant rarement inclus dans la chaîne du traitement.

Les spécialistes arrivent en seconde position des personnes ou instances consultées pour obtenir de l'information sur le cancer. Logique, dans la mesure où ce sont souvent eux qui posent et annoncent le diagnostic.

Internet, ressource miracle ? Le web arrive en tout cas en 3e position. Si la toile regorge d'informations santé, sur le cancer, ses traitements, ses conséquences et autres, il convient tout de même de rester prudent : il faut vérifier la source de l'information (quelques sites sont certifiés par le HON code, qui assure une information médicale vérifiée et fiable). Et, surtout, la consultation d'un site internet pour obtenir des informations ne doit jamais remplacer une consultation chez un médecin, le seul habilité à poser un diagnostic et à pouvoir proposer un traitement.

 

Sommaire