Les recommandations du calendrier vaccinal 2015 Le vaccin contre la tuberculose (BCG)

La tuberculose est une maladie provoquée par une mycobactérie connue sous le nom de Bacille de Koch. Elle est notamment connue sous sa forme pulmonaire : la bactérie détruit peu à peu les poumons du malade, qui tousse énormément, avec expectoration de sang. Sans soins, la tuberculose est potentiellement mortelle. Elle a d'ailleurs fait des ravages après la Seconde guerre mondiale, jusqu'à l'arrivée des antibiotiques.


 Epidémiologie : l'incidence de la tuberculose a régulièrement diminué de 10 % tous les ans entre la seconde guerre mondiale et 1992, année où le nombre de cas déclarés a de nouveau augmenté. La légère recrudescence de la tuberculose serait essentiellement constatée parmi les patients séropositifs. Depuis 1997, on constate une certaine stabilité du nombre de cas, à l'exception des populations étrangères, pour lesquelles il augmente légèrement. L'Île de France est la région la plus touchée.

 Mode d'administration : depuis 2007, le BCG n'est plus obligatoire mais fortement recommandé pour les enfants à risque. Le vaccin est injecté par voie intradermique à l'aide d'une petite seringue, généralement dans le haut du bras.

 Effets indésirables : il existe une réaction normale suite à la vaccination. Une petite papule doit se former au niveau du site d'injection, qui disparaît en quelques minutes. Mais pendant trois mois, il est possible de constater une petite induration à ce niveau, avec possibilité de petite ulcération. La guérison se fait en un à deux mois. Dans certains cas cela dure plus longtemps mais finit pas se résorber sans séquelles.

 Qui est à risque ? 

Enfants

- nés dans un pays à forte endémie tuberculeuse ;

- dont au moins l'un des parents est originaire de l'un de ces pays ;

- devant séjourner au moins un mois d'affilée dans l'un de ces pays ;

- ayant des antécédents familiaux de tuberculose (collatéraux ou ascendants directs) ;

- résidant en Ile-de-France ou en Guyane ;

- dans toute situation jugée par le médecin à risque d'exposition au bacille tuberculeux, notamment enfants vivant dans des conditions de logement défavorables (habitat précaire ou surpeuplé) ou socio-économiques défavorables ou précaires ou en contact régulier avec des adultes originaires d'un pays de forte endémie.

 

Sommaire