Les épidémies d'hier et d'aujourd'hui Epidémik : 5 scénarios virtuels

dans le cadre de l'exposition, la cité des sciences propose un jeu qui permet de
Dans le cadre de l'exposition, la Cité des sciences propose un jeu qui permet de sensibiliser la population à l'importance d'adopter un comportement adéquat pour contrer l'épidémie le plus vite possible. © S.Chivet/CSI

Communiquer, c''esten bonne partie ce qui a motivé Antoine Flahaut à participer àl'organisation de l'exposition Epidemik, à la Cité des sciences. Il anotamment collaboré à l'élaboration d'un jeu qui permet aux visiteursd'être partie prenante d'une épidémie virtuelle. Cinq scénarios ont étécrées, couvrant un large panel de situations :





 2015, attentat bioterroriste de peste pulmonaire à New York

 2015, arrivée du chikungunya à Nice

 2015, grippe pandémique à Singapour

 2009, sida à Paris, Moscou et Rio

 2009, paludisme à Bamako et ses environs.

 

Pourchaque scénario, une centaine de personnes peuvent jouer. Certainessont désignées pour être les décideurs, les autres sont de simples"citoyens". A chacun de réagir comme il le peut, selon ses intuitions.La fin du scénario dépendra des choix de chaque joueur. "Je pense quec'est un moyen intéressant de communiquer et de faire prendre conscience aux gens des enjeux,souligne Antoine Flahaut. En outre, nous pourrons ensuite analyser cesdonnées. Même si c'est avant tout un jeu, elles seront sans douteinstructives pour comprendre comment une population peut réagir."

Plus institutionnel et moins ludique, les autorités sanitaires et lesgouvernements ont également entrepris de mieux communiquer pour mieuxprévenir les épidémies. C'est notamment le cas avec l'influenzaaviaire, prise très au sérieux. En France, le ministère de la Santé luia même dédié un site internet : tout ce qu'il faut savoir sur la grippeaviaire, ses conséquences, les façons de s'en protéger ou de sesoigner. Une nouvelle rubrique vient même d'être ajoutée, petit guide àl'usage du citoyen en cas d'épidémie...

 

Sommaire