La maladie vue par le cinéma Rain Man : quand la maladie psychiatrique devient génie

Le film

"246. Oui c'est sûr, il y en a 246." 246, c'est le nombre de cure-dents dans la boîte que Charlie Babbitt (Tom Cruise) a renversé dans le restaurant et que son frère, Ray (Dustin Hoffman), vient de compter en moins de 3 secondes. Doit-on vraiment préciser qu'évidemment, il y a bien 246 cure-dents dans cette fameuse boîte ?

le duo hoffman-cruise nous arrache tour à tour des larmes et du rire.
Le duo Hoffman-Cruise nous arrache tour à tour des larmes et du rire. © UIP Universal

Charlie et Ray ont beau être frères, ils ne se connaissent que depuis quelques jours. Depuis la mort de leur père, pour être exact. C'est à la lecture du testatement que Charlie, jeune homme d'affaires aux dents longues, a découvert qu'il avait un frère aîné, enfermé dans un asile psychiatrique. Intrigué, il décide de lui rendre visite et apprend que Raymond souffre d'une forme particulière d'autisme, le Syndrome d'Asperger. Ignorant tout de cette pathologie, Charlie décide de kidnapper Raymond, histoire d'essayer de reprendre l'héritage que son père a quasiment entièrement légué à ce dernier.

Seulement voilà, Ray ne sait pas communiquer et, surtout, il a besoin de ses petites habitudes pour rythmer ses journées, sans quoi c'est la crise de panique assurée. Ce qui provoque des crises assez cocasses au cours desquelles Charlie finit par se rendre compte que, malgré son handicap, Raymond présente une mémoire et une intelligence hors du commun. Pas franchement porté sur le sens éthique des choses, Charlie y voit rapidement un moyen de se faire de l'argent facilement et emmène Raymond... à Las Vegas ! Si si ! Le surdoué des chiffres, capable en outre de mémoriser les cartes, ne tarde pas à faire flamber les casinos ! Alors forcément, lorsque la direction de l'institut de Raymond finit par retrouver leur piste, Charlie ne veut plus rendre son frère. Sans compter qu'il commence à s'y attacher et a l'impression que Ray progresse à son contact et grâce à toutes ces nouvelles expériences. C'est finalement la voix de la raison qui l'emportera et Ray retournera à ses petites habitudes salvatrices, avec la promesse de revoir son petit frère Charlie régulièrement. Quant à Charlie, il finit par s'attacher sincèrement à ce frère pas comme les autres, oubliant même l'argent qu'il convoitait au départ. Bin oui, c'est un film américain, quand même.

La maladie

 

L'autisme est une pathologie psychiatrique très particulière, dont on connaît encore mal l'origine. Elle revêt diverses formes mais certains symptômes restent communs à tous les types d'autisme. Une énorme difficulté de communication avec l'entourage constitue le principal trait de la maladie. Hypersensibilité sensorielle, asocialité, besoin de suivre un rituel et des habitudes précis... Tels sont quelques-uns des symptômes rencontrés dans la maladie.

Le syndrome d'Asperger se distingue de par la grande intelligence des personnes malades. Elles sont également souvent dotées d'une mémoire exceptionnelle et d'une grande logique. Ces atouts leur permettent dans beaucoup de cas, à l'inverse de Raymond, de s'insérer dans la société.

 

Sommaire