Grippe A/H1N1 : ce qu'il faut savoir Les médecins généralistes au coeur du dispositif

A partir du 23 juillet, la stratégie se resserre sur le médecin généraliste, qui devient la clé d'entrée du dispositif.

Autrement dit, en cas de syndrome grippal, il n'est plus nécessaire de contacter le SAMU (centre 15), il faut désormais (sauf complications) s'adresser directement à son médecin traitant, qui est habitué à prendre en charge chaque année les épidémies de grippe. C'est lui qui décidera donc de la prise en charge et du traitement les plus adaptés.

 Les hôpitaux restent cependant mobilisés pour accueillir les patients les plus malades, qui développeraient des complications.

A noter aussi que pour les enfants de moins de 1 ans, qui nécessitent une surveillance particulière en milieu hospitalier, il faut continuer à passer par le SAMU (centre 15).

 

 Notre dossier spécial

 

 

Sommaire