Grippe A/H1N1 : ce qu'il faut savoir Grippe de 1918 : un virus contagieux et virulent

L'épidémie de grippe espagnole a fait pas moins de 30 millions de morts, soit plus que toute la guerre de 1914-1918. En quelques semaines, cette souche particulièrement virulente de la grippe, le virus H1N1, a contaminé toute la planète. Une grippe qui n'a finalement pas grand-chose d'espagnol. Elle fut surnommée ainsi parce que les médias espagnols n'étaient pas censurés et parlaient donc librement de l'épidémie, alors que les journaux français se censuraient, afin de ne pas indiquer à l'ennemi allemand l'ampleur des pertes humaines. La pandémie ne s'éteindra qu'en 1919, après avoir fait les ravages qu'on connaît : 1 milliard de malades, environ 30 millions de morts (chiffres de l'Institut Pasteur).

C'est quoi la grippe de 1918 ?

Si le virus de 1918 a fait autant de ravages, c'est qu'il réunissait les deux conditions pour devenir pandémique : il était à la fois très contagieux et virulent. Les premiers symptômes sont des classiques de la grippe : forte fièvre, courbatures, affaiblissement général. Mais dans le cas du virus de 1918, les défenses immunitaires du malade sont considérablement affaiblies, laissant le champ libre aux différentes complications de la grippe. C'est de ces complications, bronchiques notamment, que mouraient les malades.

 

Lire aussi

Sommaire