Dr House est-il crédible ? Une recherche à la Sherlock Holmes, pas franchement éthique

House, Holmes... Pas besoin de chercher midi à quatorze heures pour comprendre que les deux héros se ressemblent. House mène véritablement une enquête, afin de découvrir le coupable. Et parfois (souvent) au mépris du bien-être du patient. On ne compte plus le nombre de fois où House a intubé un patient qui le refusait.

Un jour, pour comprendre la maladie d'un patient visiblement en phase terminale, il a été jusqu'à le plonger dans le coma pour pratiquer les examens qu'il souhaitait, alors que l'intéressé refusait toute investigation supplémentaire. Régulièrement, il administre aussi au patient un traitement qui peut éventuellement le guérir mais aussi le tuer, si jamais son hypothèse est erronée. Le tout sans que cela semble lui poser plus de problème de conscience que ça. C'est que House est pragmatique : il veut parvenir au résultat, trouver la clé de l'énigme et pour ça, il est prêt à tout. L'illustration parfaite du dicton "la fin justifie les moyens". Hippocrate doit parfois s'arracher quelques cheveux...

house est plus intéressé par la résolution de l'énigme que par le bien-être du
House est plus intéressé par la résolution de l'énigme que par le bien-être du patient et pratique souvent des examens et traitements sans son consentement. © Fox

Dans la vraie vie, il y a fort à parier que House aurait été rayé de l'Ordre des médecins il y a bien longtemps. Et que plus aucune compagnie d'assurance n'accepterait de le prendre comme client, craignant trop les procès à répétition. Au lieu de quoi, Cuddy lui avoue un jour qu'elle a provisionné un petit budget pour le cas où effectivement l'hôpital serait condamné pour la pratique un peu western de son médecin préféré.

Traitements agressifs

"Dans la réalité, à la fois d'un point de vue légal mais aussi éthique, rien ne devrait être fait sans le consentement éclairé du patient ou de sa famille, si celui-ci ne peut pas répondre, explique le journaliste Andrew Holtz. Mais Greg House est plus intéressé par le fait de trouver la maladie dont souffre le patient que par le patient lui-même. Ceci dit, il change pas mal au fil des épisodes, il évolue beaucoup de ce point de vue. Ce qui est sûr, c'est que dans la vraie vie, le patient est celui qui a tous les droits et House aurait quelques procès à son actif."
 

Un autre point franchement peu crédible dans la série : House et son équipe optent souvent pour des traitements particulièrement agressifs et potentiellement très dangereux pour le patient. En vrai, les médecins commencent en général par les médicaments les moins violents, avant de passer à des thérapies plus agressives s'il n'y a pas d'autre choix. En outre, le souci du bien-être du patient doit être permanent, notamment en termes de traitement de la douleur. Ce qui n'est à peu près jamais le cas chez House, du moins ce n'est pas mentionné. Le patient souffre, so what ?

Sommaire