Dr House est-il crédible ? Un service improbable dans un hôpital traditionnel

lorsqu'un patient 'intéressant' arrive dans le service de house, toute l'équipe
Lorsqu'un patient "intéressant" arrive dans le service de House, toute l'équipe lui consacre son énergie. © NBCU

Vous l'avez peut-être remarqué : le service des diagnostics de House n'est pas précisément débordé. Au début de l'épisode, en général, on peut même dire que ses médecins se tournent un peu les pouces puisqu'ils sont apparemment désœuvrés quand ils reçoivent LE dossier qui va les sortir de leur léthargie. Il semblerait qu'ils assurent de temps en temps quelques consultations, mais de façon épisodique et seulement quand, vraiment, ils n'ont plus le choix.

Alors forcément, quand un malade "intéressant" arrive, House et ses 3 disciples se consacrent totalement à lui. Cela confine même parfois à l'étouffement, quand les trois spécialistes s'affairent autour du malade. Il arrive même que le terrible House daigne lui rendre visite lui aussi, de même que Cuddy, plus souvent lorsqu'un problème ou un désaccord surviennent.

Liberté de style

Dans la vraie vie ? En général, il y a plus de patients que de médecins ! Aux Etats-Unis comme en France, le personnel médical est souvent débordé, pressuré de partout, ne sachant plus où donner de la tête. Les patients, qui n'ont jamais été aussi bien nommés, doivent souvent attendre des heures avant qu'on s'occupe de leur cas, puis qu'on leur assigne un lit et enfin qu'on procède à des examens dans le but de découvrir de quelle pathologie ils souffrent et qu'on leur administre le traitement adéquat. Le tout dans des pièces souvent bondées, puisque bien des hôpitaux n'ont pas suffisamment de lits par rapport au nombre de malades.
 

Andrew Holtz, souriant, commente : "Aux Etats-Unis, je ne connais aucun service de ce type et je ne peux pas l'imaginer. Peut-être le président de la république a-t-il toute une équipe médicale à son service. A part ça, je ne vois pas..."

De même, un tel service "des diagnostics" semble être une pure invention des scénaristes. Sans parler de la totale liberté, de style, de parole que Cuddy semble laisser à House... Qui a déjà eu un boss aussi "cool" ?

Sommaire