Chirurgie plastique : 10 questions à se poser Et si je me faisais opérer à l'étranger ?

il faut se méfier des sites mêlant étrangement médecine et voyage...
Il faut se méfier des sites mêlant étrangement médecine et voyage... © Yuri Arcurs - Fotolia.com

Tapez chirurgie esthétique et voyage sur google et vous tomberez sur une longue liste de Tour opérateurs qui proposent des formules alléchantes à prix "doux".

Une intervention de rêve, un bel hôtel loin de la routine, une piscine pour se détendre... Evidemment, se faire opérer sous le soleil peut sembler moins stressant, mais est-ce une bonne idée ?

A priori non. En tout cas, il faut être extrêmement méfiant avec ce genre d'offres. Une opération de chirurgie esthétique obéit à des règles bien précises : il faut un suivi médical sérieux, une clinique médicalisée répondant à des normes de sécurité. L'opération doit donc avoir lieu dans un hôpital ou une clinique agréée, gage de son sérieux, avec une zone d'accueil, une zone d'hospitalisation, un bloc opératoire, une salle de réveil, etc.

L'établissement doit respecter des normes de sécurité et techniques. Si on vous propose une consultation via le net ou si vous vous faites opérer par un chirurgien que vous n'avez jamais vu, c'est très mauvais signe. "La médecine ne doit pas se faire à la légère, insiste le Dr Yohann Derhy. Les consultations à distance sont interdites pas le Conseil de l'ordre des médecins. Rien ne remplace la consultation verbale et le contact visuel pour comprendre le désir d'un patient."

De la même manière, le suivi post-opératoire doit être sérieux. On ne s'expose pas au soleil alors qu'on a une cicatrice et on ne prend pas l'avion quelques jours après alors qu'on risque une embolie pulmonaire.

Enfin, de retour en France, il est absolument nécessaire de pouvoir consulter son chirurgien à tout moment. En cas de complications, les frais médicaux post-opératoires ne seraient d'ailleurs pas pris en charge par la sécurité sociale. "Imaginez une infection suite à une pose de prothèses mammaires. Que fait la patiente une fois en France, sans médecin, sans suivi ? Imaginez les conséquences pour sa santé physique ET psychologique... C'est trop dangereux et ça ne devrait pas exister", insiste le Dr Derhy.

Sommaire