Chirurgie plastique : 10 questions à se poser Est-ce douloureux ?

anesthésie et médicaments permettent d'éviter les douleurs.
Anesthésie et médicaments permettent d'éviter les douleurs. © Chagin - Fotolia.com
Il existe quatre types d'anesthésies locales :

 L'anesthésie épidermo-dermique superficielle, c'est-à-dire concernant la couche la plus superficielle de la peau ou des muqueuses. Son efficacité étant limitée, elle est utilisée uniquement pour les soins entraînant des douleurs superficielles (épilation laser, dermopigmentation...).

 L'anesthésie dermique profonde localisée (par injection avec seringue).

 L'anesthésie locale (tronculaire) qui est utilisée par les dentistes pour endormir la mâchoire et par les chirurgiens esthétiques pour certaines interventions : lèvres, tour de la bouche...

 L'anesthésie régionale qui permet d'endormir tout un membre ou la partie inférieure du corps (péridurale). Elle est utilisée pour les interventions chirurgicales.

Pour une anesthésie générale, un bilan pré-opératoire avec un anesthésiste est obligatoire dans le mois qui précède l'intervention.

"D'une manière générale, la chirurgie esthétique n'est pas une médecine connue pour faire mal, rassure le Dr Derhy. Il existe tout un protocole pour que les patients ne souffrent pas après l'opération". On peut ajouter à l'anesthésie générale une anesthésie locale au niveau de la zone à opérer. S'il s'agit par exemple d'un sein, il sera moins douloureux en post-opératoire dans les 72 heures suivant l'intervention. Par ailleurs, le chirurgien prescrit généralement des médicaments anti-douleurs.

Sommaire