A la découverte de la sophrologie Autant utile dans le domaine médical que social

La sophrologie contribue, de manière générale, au mieux-être de la personne dans sa globalité psychologique, physique et sociale, notamment grâce de meilleurs rapports à soi et aux autres. Elle convient donc, à priori, à toute personne désireuse d'aller mieux et s'avère être une aide utile pour renforcer la confiance en soi, pour dynamiser ou optimiser les capacités d'adaptation.

Les domaines d'application de la sophrologie se divisent en 4 : domaine médical, sportif, social et pédagogique.  

Domaine médical

En effet, les premières applications de la sophrologie sont exclusivement médicales. A ses débuts, la sophrologie utilisait d'ailleurs énormément des techniques d'hypnose. Encore aujourd'hui, la sophrologie peut être utilisée en complément d'autres thérapies pour stimuler les capacités d'adaptation et d'auto-guérison, tant sur le plan psychologique que physique.

Domaine sportif

Pascal Gautier, formateur et directeur de l'Institut de sophrologie de Rennes raconte comment la sophrologie s'est invitée dans le milieu sportif, s'avérant être une aide précieuse à la préparation des compétitions. "L'expérience de Raymond Abresol, célèbre sophrologue, auprès d'amis sportifs, pour leur apprendre à gérer leurs émotions, leur stress, leur concentration, etc. a été déterminante. Il a participé à l'entraînement de 4 skieurs suisses aux JO de Grenoble en 1968. Et ça a marché puisque trois de ceux qu'il a entraînés ont obtenu des récompenses olympiques ! Du coup, cela a eu un effet boule de neige chez les sportifs qui ont tous demandé à être suivis par un sophrologue. Cette discipline permet en effet une meilleure intégration du geste, de mieux se concentrer, en bref, d'acquérir une conscience corporelle."

Domaine social

Ici, la sophrologie va concerner l'accompagnement des personnes en difficulté sociale et professionnelle. Elle permet dans ces cas-là une revalorisation de la personne, en dehors de sa situation actuelle, en lui redonnant une bonne image d'elle-même et une confiance en elle, nécessaires pour avancer et se sortir de situations difficiles.

Elle peut aider pour se préparer à des situations anxiogènes (par exemple, un entretien professionnel), pour anticiper ou accompagner le changement et pour gérer le stress.

Domaine pédagogique

Ce n'est pas tant que ce pan de la sophrologie soit destiné aux enfants en particulier. Non, ici, il faut entendre le sens usuel de la pédagogie, à savoir l'apprentissage en vue d'un objectif, personnel ou professionnel.
Ainsi, la sophrologie pédagogique peut être utile pour la préparation à l'accouchement et, plus encore, l'apprentissage de la parentalité. Elle convient également aux artistes désireux de (re)trouver leur créativité, de mieux gérer leur trac, de mieux mémoriser, etc.

Enfin, les enfants, adolescents et adultes en cycle scolaire peuvent y trouver un moyen de se (re)motiver, d'éviter les conduites d'échec, de bien préparer leurs examens, de mieux se concentrer, etc.

Néanmoins, il est nécessaire d'être régulier dans la pratique, tant lors des entraînements avec le sophrologue que seul, une fois que l'on atteint un certain degré d'autonomie.

Mais pour cela, il faut évidemment être motivé à la base. Si on va voir le sophrologue à reculons ou parce que notre chère amie Sandrine nous en a vanté les mérites, forcément, ça ne risque pas de fonctionner.

Sommaire