10 vérités sur les médicaments génériques "Soyez vigilants, les génériques sont parfois plus chers"

 Ils contiennent la même molécule active mais sont moins chers. Les médicaments génériques représentent 20 % du marché en France, contre 60 % dans certains pays du Nord de l?Europe. Les lecteurs ont des avis contrastés sur la question. 

Denise : "Quand ils existent, je ne prends que les génériques. Le pharmacien les propose et je suis entièrementd'accord. Si tout le monde jouait le jeu, on pourrait sensiblementréduire le trou de la sécu...
Ceci s'il est vrai que les génériques sontgénéralement moins chers, j'ai eu l'occasion de faire la preuve ducontraire avec le spasfon 80 mg :
le phloroglucinol 80 mg (Merck)coûte 2, 13 € alors que le Spasfon 80 mg coûte 2, 81 €. Economie de 0,68 € me direz-vous ? Eh bien, non ! En effet, le générique ne contientque 10 comprimés alors que le Spasfon en contient 30. Donc, pour untraitement de 10 jours à raison de 3 comprimés/jour , le génériquerevient à 6, 39 € contre 2, 81 €. De plus, le patient est soulagé de 3fois 0, 50 € au lieu d'une seule fois pour l'original."

Marie : "J'utilise assez facilement des génériqueshabituellement mais lorsqu'il s'agit d'un médicament aussi sérieux queles antidépresseurs, je demande le princeps.

Marie : "Des économies sont faites, mais la recherche danstout cela ? Les laboratoires ne pouvant que difficilement amortir lescoûts de recherche, j'ai peur que notre pharmacopée à la pointe pourl'instant ne se détériore et que nous soyons de plus en plus dépendantsde l'étranger."

Benjamin : "Il est temps que les gens comprennent qu'unmédicament est une molécule et que la marque n'est juste qu'un nom. Lapharmacovigilance est la même pour tous."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sommaire