10 vérités sur les médicaments génériques Refuser un générique ? C'est possible

Vous êtes habitué à votre médicament et même s'il existe aujourd'hui une version générique, vous ne souhaitez pas en changer. Ou, tout simplement, votre préférez les gélules du princeps à celles du générique. Rassurez-vous : c'est possible.

Il y a plusieurs façons de refuser le médicament générique.

 Si vous l'indiquez à votre médecin, il peut le spécifier au moment de rédiger l'ordonnance. Il apposera les lettres N.S. devant le médicament, pour indiquer qu'il est "non substituable".

 A la pharmacie, vous pouvez également refuser que le pharmacien vous donne un générique plutôt qu'un princeps. Il n'a pas le droit de vous imposer un générique contre votre volonté. En revanche, vous ne devez pas oublier de poser la question car certains ont tendance à remplacer le médicament en oubliant de le dire.

Notez toutefois que vous ne pourrez pas bénéficier du tiers payant chez le pharmacien si vous refusez le générique en l'absence de toute mention sur l'ordonnance. Il vous faudra alors avancer le prix du médicament, pour vous le faire rembourser après par l'assurance maladie et/ou votre mutuelle.

 

Sommaire