10 malades célèbres aux carrières hors normes Mitterrand, la maladie secrète

 

Son histoire

Mai 1981. Pour la première fois dans l'histoire de la Ve République, un socialiste accède à la fonction suprême : la Présidence de la république. François Mitterrand est un héros aux yeux de nombre de Français.

pendant 14 ans, françois mitterrand, a caché son cancer de la prostate aux
Pendant 14 ans, François Mitterrand, a caché son cancer de la prostate aux Français. © La documentation française/ Gisèle Freund

Sans doute impressionné par la fin du mandat de Pompidou, décédé d'un cancer de la moelle osseuse alors qu'il était encore président en exercice, le nouveau président s'engage à publier un bulletin de santé tous les six mois, afin d'évoluer dans la transparence. C'est le Dr Claude Gubler qui signe donc ces comptes-rendus réguliers, dès l'élection de François Mitterrand.

De nombreuses réformes marquantes ont lieu au cours de son premier mandat (7 ans à l'époque). Parmi celles qui ont le plus changé le pays : l'abolition de la peine de mort, l'augmentation du Smic, une vague de nationalisations, la libéralisation de l'audiovisuel, la retraite à 60 ans, la naissance de l'Impôt sur la fortune... Mitterrand est réélu haut la main face à Jacques Chirac en mai 1988. Là encore, le bulletin de santé est formel : le président, qui a dépassé le cap des 70 ans, se porte comme un charme. Pourtant il ne parait pas bien en forme, même s'il continue d'imposer ses réformes : création du revenu minimum d'insertion (RMI), création de la contribution sociale généralisée (CSG), participation à la première guerre du Golfe...

En 1992, l'opinion publique apprend que le président vient d'être opéré d'un cancer de la prostate. Sans doute décelé à temps, imagine-t-on, puisque le Président est si régulièrement suivi par le médecin de l'Elysée. Pourtant, quatre ans plus tard, et moins d'un an après la fin de son mandat, François Mitterrand décède des suites de son cancer. A peine dix jours plus tard sort l'explosif ouvrage de Claude Gubler, "Le grand secret". L'ancien médecin personnel du président, limogé en 1995, y révèle que la maladie de Mitterrand avait en réalité était décelée... En septembre 1981, à peine six mois après son élection. Ce dernier a donc obligé le Dr Gubler à falsifier ses bulletins de santé. Le médecin déclare même qu'à ses yeux, en 1994, le Président n'était plus en état d'assurer ses fonctions.

En une journée, le livre se vend à 40 000 exemplaires, avant d'être interdit de publication pendant plusieurs années. En effet, les proches de François Mitterrand accusent le Dr Gubler de violation du secret médical. Ce n'est finalement que plusieurs années plus tard, suite à une décision de la cour européenne de justice, que le Grand secret trouvera à nouveau sa place sur les étals des libraires.

Le cancer de la prostate, qu'est-ce que c'est ?

La prostate, c'est cette glande typiquement masculine, d'une vingtaine de grammes, située entre la vessie et le rectum. Avec l'âge, elle peut subir des transformations. Elles sont le plus souvent bénignes, mais il peut aussi s'agir d'un cancer. Le cancer de la prostate est d'ailleurs la seconde cause de mortalité par cancer chez les hommes après celui du poumon. Quelque 50 000 nouveaux cas sont dépistés chaque année et environ 10 000 personnes en meurent.

Toute la difficulté de ce cancer résulte dans le fait que les symptômes apparaissent tardivement dans la maladie, lorsqu'elle est déjà à un stade avancé. C'est pourquoi les autorités sanitaires insistent aujourd'hui sur l'importance de la prévention, qui peut réellement sauver des vies. Ainsi, un toucher rectal ou un dosage sanguin de la PSA (une substance sécrétée par la prostate) peuvent permettre de déceler une anomalie éventuelle et, si besoin, de commander des examens supplémentaires. Il s'agit d'un examen rapide et indolore, qu'un médecin généraliste devrait pratiquer tous les deux ans chez les patients âgés de plus de 50 ans.

Le principal traitement de ce cancer consiste à pratiquer l'ablation totale de la prostate et des vésicules séminales. Des séquelles telles que l'incontinence urinaire ou l'impuissance existent, mais plus la maladie est décelée tôt, plus le patient peut espérer s'en sortir sans problèmes.

 

Comment sa maladie a influencé son travail

C'est justement tout le débat qui s'est ensuivi, après l'annonce de la maladie du président puis après la parution du livre de Claude Gubler. François Mitterrand était-il à même de prendre des décisions et de réagir comme il se devait, dans des moments aussi difficiles que la première Guerre du Golfe, par exemple ? Son médecin affirme qu'il n'était plus capable de gouverner à partir de 1994 : aurait-il dû céder la place ? Et par ailleurs, pourquoi avoir caché cette maladie aux Français ? N'avaient-ils pas le droit de savoir que leur Président, puis le candidat à la présidentielle, était malade ? Ces questions demeurent sans véritable réponse aujourd'hui, mais continuent d'alimenter les conversations dans les milieux politiques et journalistiques. 

 

Sommaire