Dormez, ou vous perdrez des neurones !

Une récente étude de l'École de l'université de Pennsylvanie vient de révéler une importante conséquence du manque de sommeil : la perte de neurones.

Dormez, ou vous perdrez des neurones !
© Fotolia

Selon cette étude publiée dans le Journal of Neuroscience, la perte de neurones serait une conséquence au manque de sommeil ! Comment en sont-ils venus à cette conclusion ? Les chercheurs ont forcé des souris à ne dormir que 4 à 5 heures en 24 heures. Résultat : elles ont finalement perdu près de 25 % de leurs cellules nerveuses, les neurones locus coeuruleus dont la disparition accélèrerait le développement de maladies comme Alzheimer ou Parkinson. Une perte irréversible. 

Nous savons déjà que nous passons un tiers de notre vie à dormir, mais que nous apporte le sommeil ? Le sommeil, cet état naturel de "perte de conscience" du monde extérieur est en effet très important pour notre organisme : outre nous permettre de récupérer de notre journée, il fait mûrir le système nerveux, nous permet de mieux mémoriser et même de nettoyer le cerveau des toxines accumulées.
Mais selon Medical Xpress, qui couvre les nouvelles avancées en matières de recherches médicales, rattraper son sommeil ne serait pas une solution : "À en croire la sagesse commune, rattraper son sommeil compense le sommeil perdu, sans provoquer des effets à long terme. Mais cette nouvelle étude montre des preuves inquiétantes que la perte de sommeil chronique pourrait être plus sérieuse que ce que l'on pouvait croire jusqu'alors, et pourrait même conduire à des dommages physiques irréversibles et une perte de neurones ". 
Toutefois, les chercheurs attendent de confirmer que ces effets sont également valables pour les êtres humains et comptent examiner les corps de travailleurs de nuit post-mortem afin de trouver davantage de réponses à leurs questions. 

Lire aussi