Le don d'organes : pensez-y !

Le don d'organe est un geste de solidarité qui sauve des milliers de vies en permettant à des patients d'être greffés. D'où l'importance d'exprimer dès à présent sa position à un proche.

Le don d'organes : pensez-y !
© Subscription - Fotolia.com

"Maintenant. C'est le bon moment pour dire à vos proches si vous êtes ou non pour le don d'organes". C'est dans le cadre de la Journée nationale de réflexion sur le don d'organes et la greffe, et de reconnaissance aux donneurs, organisée le 22 juin, que l'Agence de la biomédecine vous invite à découvrir son nouveau film.
Ce spot
de 45'' qui fait appel à la générosité d'un comédien reconnu, Gilles Lellouche, et ses déclinaisons courtes de 12'' sont diffusés du 16 au 25 juin sur les principales chaînes nationales de télévision avec pour objectif de transformer un temps passif – le moment où l'on regarde la publicité à la télévision – en temps actif en faisant en sorte que les gens utilisent ce moment pour donner leur position à leurs proches.
Un sujet mieux connu des Français qui y adhèrent massivement, 81 % de la population étaient favorables au don de leurs organes en 2012. Pourtant, seulement 49 % des Français ont transmis leur position à un proche.
Un taux en progression mais qui reste fragile et dont l'augmentation représente un enjeu majeur de cette campagne. Dans plus de 90 % des cas, le greffon provient d'un donneur décédé. "Exprimer son choix permet de respecter la volonté de chacun mais aussi de s'assurer que la décision est comprise et acceptée dans l'entourage", indique l'Agence. Il faut savoir que le don d'organes est placé, selon la loi de bioéthique, sous le régime du consentement présumé. Cela signifie que tous les Français sont considérés comme donneurs potentiels. Néanmoins, il est possible de s'y opposer, la décision restant personnelle. La loi permet dans ce cas de s'inscrire au registre national des refus dès l'âge de 13 ans. Actuellement, 40 000 personnes vivent avec un organe greffé et la liste des malades en attente d'une greffe d'organes s'allonge chaque année. Parmi les 5 000 interventions réalisées en 2012, la greffe rénale demeure la plus courante (plus de 30 %). Suivent le foie, le cœur et les poumons. Et méfiez-vous des idées reçues : il n'existe aucune contre-indication pour le don d'organes d'une personne d'un âge avancé.


Plus d'informations sur le site : www.dondorganes.fr