Faire un test de dépistage du VIH : Où ? Quand ? Comment ?

Dépistage sida Vous avez pris un risque ? Vous souhaitez avoir des rapports sans préservatif avec votre compagnon ? Dans tous ces cas, une seule solution, faire un test de dépistage.

 

test
Le 1er décembre c'est la journée mondiale de lutte contre le sida. © Arto - Fotolia.com

Le sida se déclenchant parfois plusieurs années après la contamination, le fait d'être en bonne santé, n'implique pas que vous soyez séro-négatif. En outre, un dépistage précoce permet de bénéficier des traitements le plus tôt possible et ainsi de vivre bien plus longtemps.  

Quelles que soient vos raisons, vous pouvez faire ce test à tout moment.

 Si vous avez pris un risque (relations sexuelles non protégées, rupture du préservatif...). D'abord pour savoir ce qu'il en est et aussi pour protéger vos futurs partenaires.  

 Si vous souhaitez avoir des relations sexuelles sans préservatif avec votre partenaire. Quoi qu'il ou elle vous dise, même si il ou elle a fait un test auparavant, il est souhaitable que vous fassiez tous les deux un test de dépistage.

 Il est obligatoire dans certains cas : pour les donneurs de sang ou d'organes, pour les donneurs de sperme, pour les donneuses de lait. Il est également proposé systématiquement aux femmes enceintes.  

Chez le médecin, dans un CDAG ?

 Le test de dépistage du sida consiste en une simple prise de sang prescrite par tout médecin et que vous pouvez réaliser dans un laboratoire classique d'analyse, sans être à jeun. Sachez que les analyses de sang classiques (bilans sanguins) que peut vous proposer votre médecin ne comprennent pas le test du dépistage du VIH. C'est seulement avec votre accord ou parce que vous en aurez fait la demande qu'il vous prescrira ce test. Le résultat sera indiqué sur la feuille renvoyée par le laboratoire. Par ailleurs, votre médecin étant soumis au secret médical, il ne communiquera le résultat à personne d'autre que vous. Sachez aussi que le test de laboratoire est remboursé à 100 % par la sécurité sociale.
 Par ailleurs, il existe des centres dédiés, les Centres de dépistage Anonyme et Gratuit (CDAG), présents dans tous les départements, qui sont également habilités à effectuer le dépistage des hépatites B et C et d'autres infections sexuellement transmissibles, anonymement et gratuitement. 

 

Quand le faire ? 

 Si vous pensez avoir été exposé à un risque de contamination dans les heures suivant l'exposition au risque : rendez-vous le plus tôt possible et sans dépasser un délai de 48 heures, soit au service des urgences, soit dans un CDAG, soit auprès de votre médecin. Après avoir évalué précisément les risques auxquels vous avez pu être exposés, un traitement préventif d'une durée d'un mois pourra vous être prescrit, avec votre accord, afin de tenter d'éviter une possible contamination par le VIH.

 Dans les 6 semaines à 90 jours après l'exposition au risque : à ce stade il est aujourd'hui possible de déceler si vous avez été ou non contaminé par le VIH. Il est donc vivement recommandé de faire un premier test de dépistage et de le renouveler au bout de 3 mois si le premier résultat est négatif.  

 Dans les trois mois ou plus après l'exposition au risque : rendez-vous dans une CDAG, dans un service hospitalier ou auprès de votre médecin qui examinera votre situation en toute confidentialité ; un test de dépistage pourra vous être proposé, avec votre accord, ou à votre demande afin de déterminer si vous êtes ou non infecté(e).

 

Reportage : le test de dépistage rapide


En savoir plus sur la prévention, les traitements :
Dossier complet Sida

Sida / Préservatif