Coronavirus : les décès se multiplient en Arabie Saoudite

La barre des 100 décès a été franchie en Arabie Saoudite, alimentant ainsi l'inquiétude de la population face à ce virus mystérieux, dont on ignore toujours le mode de transmission.

Coronavirus : les décès se multiplient en Arabie Saoudite
© Jasmin Merdan - Fotolia.com

Les décès dus au coronavirus MERS se sont accélérés ces dernières semaines. Le ministère de la Santé a ainsi annoncé 39 décès depuis le début du mois d'avril et 15 au cours de ce week-end, dont un nourrisson de neuf mois. La propagation rapide du virus aurait commencé à provoquer un début de panique, selon l'AFP, en particulier à Jeddah, la deuxième ville du royaume. "La demande de masques a augmenté de 1 000 % au cours des deux dernières semaines, a déclaré un pharmacien de la ville à l'AFP. Tous nos stocks ont été épuisés". De plus, face aux incertitudes concernant le mode de transmission du virus, beaucoup de parents cesseraient par précaution, d'envoyer leurs enfants à l'école. Début avril, la multiplication des cas à Jeddah avait entraîné la fermeture pour 24 heures du service des urgences de l'hôpital du roi Fahd, le plus grand de la ville. C'est d'ailleurs dans ce contexte que le ministre de la Santé, Abdallah al-Rabiah, a été relevé de ses fonctions lundi dernier. Adel Faqih, chargé de l'intérim, a annoncé samedi que trois centres médicaux seraient désormais chargés de recevoir les personnes contaminées par le virus : un à Jeddah, un à Ryad et le dernier dans la province orientale du royaume où les premiers cas étaient apparus.
Identifié la première fois en 2012 en Arabie Saoudite, le coronavirus MERS est relativement proche du coronavirus humain du SRAS à l'origine d'une pandémie en 2003. Ce virus hautement pathogène a surtout été diagnostiqué dans la péninsule arabique, malgré quelques cas en Europe (Royaume-Uni, Allemagne, France et Italie). Selon les données actuelles, il existerait une possible transmission interhumaine de ce virus. Certaines études scientifiques suggèrent par ailleurs un lien entre le coronavirus et les chameaux, après qu'un homme de 64 ans ait succombé au virus le 30 mars dernier après avoir visité deux élevages de cet animal. 

Le coronavirus MERS se manifeste par des symptômes d'infection respiratoire aiguë (fièvre, toux et difficultés respiratoires) auxquels s'ajoutent des symptômes gastro-intestinaux et une insuffisance rénale. Il n'existe, à ce jour, aucun traitement, ni même vaccin pour s'en protéger. Dans ce contexte, le ministère saoudien de la Santé a demandé à cinq firmes pharmaceutiques mondiales de collaborer avec lui pour tenter, sur la base des informations disponibles sur la maladie, de mettre au point un vaccin. En attendant, le traitement est symptomatique (traitement de la fièvre, antibiotiques notamment). A noter qu'un dispositif a été mis en place il y a un an dans les aéroports pour les voyageurs se rendant au Proche ou Moyen-Orient

En savoir plus : les infections à coronavirus sur le site de l'OMS

Lire aussi