La contraception masculine : c'est pour bientôt ?

Parsemus Foundation développe actuellement un projet de contraception masculine par injection avec la création de Vasalgel. Le but final est la commercialisation du produit en 2017.

La contraception masculine : c'est pour bientôt ?
© © Olexandr - Fotolia.com

Alors que le paysage contraceptif féminin n'a pas cessé d'évoluer au cours de la dernière décennie, il est étonnant de constater que la contraception masculine en est restée au même stade depuis presque 400 ans. Parsemus Foundation, fondation qui s'occupe des projets médicaux innovants et négligés, semble pouvoir amener une nouvelle étape dans la limitation volontaire des capacités reproductives des hommes. Cette création s'appelle le Vasalgel et est une forme réversible de contraception par injection. Aucun changement hormonal, pose indolore. Plus facile pour "faire passer la pilule" aux hommes. Pour le principe, cela fonctionne comme une vasectomie mais sans l'aspect irréversible. Le gel est injecté directement dans le canal déférent reliant les testicules au canal éjaculateur. A partir de là : "le Vasalgel bloque les spermatozoïdes grâce à un polymère qui agit sur leur membrane", précise l'Express. Lorsque son utilisateur souhaite de nouveau procréer, une seconde injection suffit à supprimer l'effet contraceptif. Pour le moment, seule la première étape a été accomplie sur trois babouins. "Chacun de ces trois mâles babouins a été déplacé dans un enclos avec 10-15 femelles (oui, cela fait 10-15 chacun) il y a un mois. Et la bonne nouvelle ? Aucune grossesse constatée depuis", précise le blog notant les progrès effectués. "Si tout va bien, nous planifierons des tests cliniques sur des êtres humains dès l'année prochaine", conclut le blog pour une arrivée sur le marché en 2016-2017. Cette solution ferait enfin partager la responsabilité sexuelle (et parentale) aux deux sexes... Si ces messieurs ne sont pas trop effrayés par les piqûres.

Sondage

La contraception masculine, c'est...

Tous les sondages