Antibiotiques : les Français en consomment toujours trop

L'Agence du médicament vient de publier un rapport sur l'évolution de la consommation d'antibiotiques entre 2000 et 2012. Bilan mitigé.

Antibiotiques : les Français en consomment toujours trop
© Robert Kneschke - Fotolia.com

Pas automatiques, les antibiotiques ? Même si la consommation d'antibiotiques a baissé de près de 10 % entre 2000 et 2012, celle-ci stagne depuis 2005 et connaît même une hausse (+3 %) depuis ces cinq dernières années. Preuve que décidément le message ne passe pas. Certes la France n'est plus le pays premier utilisateur d'antibiotiques comme c'était le cas au début des années 2000, mais sa consommation reste largement supérieure à la moyenne européenne (+ 30 %). Le rapport de l'Agence du médicament (ANSM) pointe par ailleurs que les prescriptions d'antibiotiques se font très majoritairement en ville (90 %) et par des médecins généralistes (70 %). De plus, il existe de fortes disparités régionales, les prescriptions étant les plus élevées dans les régions du Nord de la France. A noter aussi que l'amoxicilline est l'antibiotique le plus prescrit (32 % de la consommation totale).
Rappelons que la surveillance de la consommation d'antibiotiques en France a été mise en place dans le cadre du Plan Antibiotiques 2011-2016, afin de faire face au développement des résistances bactériennes. L'objectif étant d'atteindre une réduction des consommations de 25 % d'ici 2016. En effet, plus les antibiotiques sont résistants, plus ils perdent en efficacité. "Le développement des résistances aux antibiotiques est d'autant plus préoccupant que le nombre de substances actives disponibles diminue et que la recherche sur de nouveaux antibiotiques s'est considérablement ralentie", déplorent les auteurs du rapport. De quoi inciter médecins et patients à utiliser les antibiotiques à bon escient. 

Source : ANSM, 17 juin 2013.