Bien choisir sa maison de retraite Témoignages : ils ont placé un proche dans une maison de retraite

Claire a dû trouver une lieu d'hébergement simultanément pour ses deux parents : sa mère souffrait de la maladie d'Alzheimer et son père était en perte d'autonomie, il leur était donc impossible de continuer à vivre chez eux. Mais cette décision a déchiré sa famille : "Dieu merci nous pouvions faire face financièrement mais le manque d'anticipation de la situation nous a contraints à trouver d'urgence deux places dans une maison médicalisée privée toute neuve qui venait d'ouvrir. Très onéreuse mais les parents y étaient bien, même si ce fut difficile pour eux d'atterrir dans une institution à laquelle ils n'étaient pas préparés le moins du monde.
C'est moi qui ai pris d'autorité la décision car nous n'étions pas loin de la non assistance de personnes en danger. Mes soeurs ne l'ont jamais accepté. Et ont toujours rejeté sur moi le choix de ce placement. Mais que fallait-il faire d'autre ? Ils sont décédés deux ans après à quelques mois d'intervalle.
Ce fut pour moi une épreuve épouvantable liée à une communication impossible et au déchirement familial qui s'en est suivi. Il ne me reste plus rien. J'ai fini par aller voir un psychiatre tant j'étais perturbée et après quelques séances j'ai pu comprendre beaucoup de choses qui m'ont permis de retrouver la sérénité et faire le deuil de mes parents et de mes soeurs."  

La mère de Sylvie souffrant de polyarthrite rhumatoïde, elle a dû partir en institution il y a trois ans. Mais ce n'est pas sans poser des soucis financiers. "Le tarif a beaucoup augmenté. Malgré la bonne retraite que maman touche, cela dépasse. Il va nous falloir bientôt nous, les enfants, prendre en charge le surplus financier. Et ils disent que suite aux travaux bientôt cela va encore augmenter. C'est très difficile de savoir que les tarifs sont énormes pour voir que la nourriture n'est pas du tout adaptée aux personnes âgées, que les toilettes sont faites très vite, que l'entretien des chambres laisse franchement à désirer, ainsi que l'amabilité du personnel."


 

Sommaire