Aidant familial : le guide des démarches et des soutiens possibles Une expérience qui peut servir sur le plan professionnel

 

Au fil de tous ces mois où vous avez assisté un proche, vous avez acquis un véritable savoir-faire en termes d'assistance. Il s'agit là d'une expérience que vous pouvez souhaiter valoriser sur le plan professionnel ou personnel.

Complétée par une formation diplômante, votre expérience peut vous permettre d'accéder à diverses professions dans le secteur social. Vous pourrez bénéficier d'un programme allégé.

 L'assistant de vie aux familles, par exemple, vient en aide, de façon ponctuelle ou régulière, à des enfants, des personnes âgées ou handicapées. Il peut assurer certaines taches domestiques ou gestes de la vie quotidienne, prendre en charge les jeunes enfants. Un diplôme permet d'attester de compétences décrites au niveau national. Votre expérience en tant qu'aidant familial devrait vous permettre d'accéder à un parcours personnalisé établie en collaboration avec l'ANPE pour obtenir ce diplôme.

 L'auxiliaire de vie sociale intervient auprès de toute personne en perte d'autonomie, qu'elle soit âgée, malade ou handicapée. Il est chargé d'assurer, par les gestes du quotidien, le maintien à domicile de la personne concernée, ainsi que de favoriser son insertion sociale. Pour accéder à cette profession, il faut posséder le diplôme d'état qui lui correspond. Pour ce faire, une formation de 504 heures théoriques et 4 mois de stage est nécessaire. Ce programme peut être allégé au vu de votre expérience en tant qu'aidant familial.

 L'aide médico-psychologique aide les personnes dépendantes à la fois dans les gestes du quotidien mais aussi en stimulant leur intellect. Ainsi, l'aidant va tenter de stimuler la mémoire de la personne âgée, par exemple. Une formation de 495 heures théoriques et 6 mois de stage, répartis sur 12 à 24 mois, sont requis pour décrocher le diplôme. Cette formation peut être allégée selon votre expérience en tant qu'aidant. 

 

Sommaire