Chikungunya et moustique tigre : ce qu'il faut savoir Chikungunya : comment se soigner ?

Il n'existe ni vaccin, ni traitement anti-viral contre le chikungunya. Les traitements visent avant tout à soulager les symptômes.

Le chikungunya est une maladie le plus souvent bénigne. Elle provoque néanmoins une grande fatigue et des douleurs qui peuvent persister plusieurs semaines. La prise en charge est donc avant tout symptomatique dans le but de soulager la douleur et la fièvre (antalgiques, antipyrétiques). Une corticothérapie peut s'avérer nécessaire dans les formes sévères. 

Lorsqu'une personne est contaminée par le chikungunya, il est par ailleurs indispensable de lui expliquer, ainsi qu'à son entourage, comment se protéger des moustiques. Il faut faire en sorte que le malade ne se fasse pas piquer. L'idéal étant de le maintenir dans une pièce fermée et climatisée (les moustiques n'aimant pas le froid). Pendant la phase virémique de la maladie, le patient devra ainsi se protéger des piqûres de moustiques afin d'éviter que ceux-ci ne s'infectent, et puissent ainsi propager la maladie dans son entourage, quelques jours plus tard. 

 A savoir : les personnes ayant des antécédents médicaux ou des maladies chroniques sont les plus fragiles. En effet, le virus du chikungunya peut aggraver leur état de santé, voire provoquer indirectement leur décès. Les personnes âgées et les nouveau-nés doivent aussi être surveillés de près. De même que les femmes enceintes qui peuvent transmettre le virus à leur enfant lors de l'accouchement. 


 

Sommaire