Chikungunya : l'épidémie menace la France

47 cas ont été recensés dans le sud de la France. Les autorités de santé appellent à la vigilance.

Chikungunya : l'épidémie menace la France
© epantha

Alors que la Guadeloupe et la Martinique connaissent actuellement une épidémie de chikungunya, les autorités sanitaires françaises craignent qu'elle gagne l'Hexagone. Le moustique tigre, espèce responsable de la transmission du virus et reconnaissable par ses rayures noires et blanches, est d'ores et déjà présent dans 18 départements du sud de la France placés sous haute surveillance. Par ailleurs, 47 cas ont été détectés sur le territoire. Pour autant, il s'agit de cas "importés" de voyageurs et il n'y a pour le moment aucun cas "autochtone", c'est-à-dire véhiculé par des moustiques tigres directement en métropole.
Le chikungunya touche actuellement près de 60 000 personnes dans les Antilles. Compte tenu de l'importance du trafic venant des Caraïbes vers la métropole, l'Institut de Veille Sanitaire (InVS) met en garde contre une progression de la maladie. 
Quels sont les symptômes du chikungunya ?
Selon l'InVS, "chez les personnes qui développent des symptômes, après une période d'incubation de 4 à 7 jours en moyenne (1-12 jours), une fièvre élevée apparaît brutalement accompagnée d'arthralgies (douleurs articulaires) pouvant être intenses, touchant principalement les petites articulations des extrémités (poignets, chevilles, phalanges). Surviennent également des myalgies (douleurs musculaires), des céphalées (maux de tête)." 
Quelles précautions pour éviter la contamination ? 
Toujours selon l'InVS, veillez à utiliser des répulsifs anti-moustiques, des moustiquaires... Mais aussi à porter des vêtements longs et de couleurs claires de préférence. Les moustiques tigres sont particulièrement agressifs en début de matinée et à la tombée du jour. Evitez le plus possible d'être piqué par cette espèce qui, une fois contaminée, répand la maladie via ses piqûres. 
Dans le moindre doute, et si vous notez l'apparition de certains symptômes cités précédemment, consultez rapidement un médecin. 

Plus d'informations sur le chikungunya