Calendrier vaccinal 2014 : êtes-vous à jour dans vos vaccins ?

A l'occasion de la semaine européenne de la vaccination, Marisol Touraine a présenté les grandes lignes du calendrier vaccinal 2014. Face à la recrudescence de certaines maladies graves et dans un climat de méfiance vis-à-vis des vaccins, l'objectif est de rappeler l'importance de faire régulièrement le point sur ses vaccinations.

Calendrier vaccinal 2014 : êtes-vous à jour dans vos vaccins ?
© Ministère de la Santé

A quand remonte votre dernier rappel contre le tétanos ? Etes-vous vacciné contre la coqueluche ? Avez-vous un carnet de vaccination ? Peut-être pas. Et pour cause : selon le Baromètre santé Inpes 2010, le suivi vaccinal n'est pas toujours idéal : 28 % des Français ne connaissent pas la nature de leur dernier vaccin et 19 % des 15-79 ans estiment ne pas être à jour de leurs vaccins. Un Français sur cinq ne serait ainsi pas protégé de manière optimale face aux maladies infectieuses. La semaine européenne de la vaccination, qui se déroule du 22 au 26 avril, est l'occasion de rappeler que le suivi des vaccins et rappels est indispensable, via le carnet de santé ou le carnet de vaccination. Vous n'avez pas fait de rappel depuis longtemps ? Pas d'inquiétude, l'Institut national de la prévention et de la santé (Inpes), qui lance une nouvelle campagne de sensibilisation, rappelle qu'en cas d'oubli, "il n'est pas nécessaire de tout reprendre à zéro." Il est en effet possible de reprendre la vaccination là où on s'est arrêté : c'est ce qu'on appelle le "rattrapage". Une mise à jour aussi importante que le vaccin en lui-même, puisqu'elle permet de se protéger efficacement et durablement des maladies infectieuses, qui dans certains cas ont des conséquences graves, voire peuvent entraîner le décès. Qui plus est, au-delà de la protection individuelle, la vaccination est aussi un moyen de protection collective. "L'augmentation de la couverture vaccinale (proportion de personnes vaccinées contre la maladie) permet de contrôler, voire d'éradiquer des maladies infectieuses, et de protéger les personnes non vaccinées, les nourrissons les plus jeunes notamment", rappelle l'Inpes.
Calendrier vaccinal : ce qui change en 2014. C'est sur la base des recommandations du Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP), que le calendrier vaccinal est actualisé chaque année. Au premier plan cette année : la coqueluche, la rougeole et le papillomavirus. La vaccination contre la coqueluche, une maladie qui peut s'avérer dangereuse pour les bébés, est ainsi étendue aux adultes de plus de 25 ans en contact avec les nourrissons de moins de 6 mois (parents, professionnels de la petite enfance). De plus, dans un contexte de recrudescence des cas de rougeole, les personnes nées après 1980, doivent vérifier qu'elles sont à jour, c'est-à-dire qu'elles ont bien reçu deux doses du vaccin. 

Polémiques autour du Gardasil. En déplacement au centre de vaccination dans le 13e arrondissement, Marisol Touraine a souhaité rassurer et dissiper les doutes apparus autour de l'utilité de certains vaccins. Elle est ainsi revenue sur le débat autour de la vaccination contre le papillomavirus et en particulier sur le vaccin Gardasil, visé par plusieurs plaintes. La Ministre a précisé que le vaccin anti-HPV recommandé aux jeunes filles entre 11 et 14 ans, fait l'objet "d'études approfondies en France et aux Etats-Unis" et qu'il sera "réévalué" régulièrement car "il faut être attentif aux effets secondaires".

calendrier vaccinal
Calendrier vaccinal simplifié 2014. © Ministère de la Santé.

Lire aussi

Comment... fonctionne un vaccin ?

Depuis Pasteur, la vaccination est devenue l'outil indispensable pour éviter la propagation de maladies : rougeole, rubéole... Mais comment le vaccin prévient-il de ces pathologies ? Lire