Calendrier vaccinal 2013 : simplifié chez le nourrisson, l'enfant et l'adulte

Le calendrier vaccinal 2013 est dévoilé ce mardi par le ministère de la Santé. Dans l'objectif de le simplifier, les schémas vaccinaux sont modifiés.

Calendrier vaccinal 2013 : simplifié chez le nourrisson, l'enfant et l'adulte
© Dmitry Naumov - Fotolia

Alors que les Français ont tendance à bouder les vaccinations, c'est un calendrier vaccinal allégé qui est proposé par le Ministère de la Santé. Cette simplification devrait "concourir à une meilleure adhésion aux schémas vaccinaux et améliorer la protection vaccinale individuelle et collective", peut-on lire sur le site du Ministère de la Santé. La première simplification concerne le vaccin hexavalent (dTP, infections à Haemophilus influenzae b, coqueluche, hépatite B), réduit à deux injections chez les nourrissons (à 2 mois et 4 mois), au lieu de trois injections auparavant et suivi d'un rappel avancé à l'âge de 11 mois (contre 16-18 mois). Chez l'adulte, fini les rappels diphtérie, tétanos, polio (dTP), tous les 10 ans. Ils se feront désormais tous les 20 ans étant donné la longue durée de protection conférée par le vaccin et à âge fixe à 25, 45 et 65 ans. Autre changement, pour le vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR) : la première dose est administrée à l'âge de 12 mois pour les bébés, quel que soit le mode de garde. Les experts ont en effet estimé que le risque de contracter la rougeole n'était pas plus élevé pour les enfants gardés en collectivité. Par ailleurs cette précaution était d'autant plus inutile que vacciner à l'âge de 9 mois était moins efficace qu'à 12 mois. Par ailleurs, la vaccination contre le méningocoque C est avancé à 12 mois (contre 13-15 mois auparavant) et possible en co-administration de la première dose du ROR. 

Consulter l'ensemble des modifications apportées au calendrier vaccinal 2013.