Autisme : de l'ocytocine pour améliorer la sociabilité

L'autisme est une maladie dont les caractéristiques principales sont la difficulté de communication avec les autres, y compris l'entourage. Les liens sociaux sont très limités. Mais une équipe de chercheurs français de l'université Claude Bernard/CNRS de Lyon dirigée par Angela Sirigu vient d'effectuer une expérience intéressante en utilisant de l'ocytocine. C'est une hormone naturellement sécrétée par l'organisme et dont le rôle est connu dans l'attachement naturel et le lien social en général. Les patients autistes ont un taux très bas d'ocytocine dans le sang par rapport à la moyenne de la population.Cette hormone, administrée par le nez lors de l'étude, améliore significativement les capacités des autistes testés dans leur interaction avec les autres personnes.
Les résultats prometteurs de cette étude montrent le potentiel de l'hormone dans le traitement des troubles sociaux, notamment chez les patients autistes. Les travaux des chercheurs continuent pour étudier les effets à long terme de l'ocytocine sur les troubles de la vie quotidienne des patients autistes.

Pour en savoir plus sur l'autisme, lire notre dossier.

Source : CNRS