Antibiotiques : les Français continuent à trop en consommer

Selon un nouveau rapport de l'Agence du médicament, la consommation d'antibiotiques est préoccupante en France, et bien au-dessus des objectifs fixés.

Antibiotiques : les Français continuent à trop en consommer
© Alliance - Fotolia.com

[Mise à jour, 17h30] Mois après mois, c'est toujours le même constat : la consommation d'antibiotiques reste trop élevée en France et plus élevée que dans la plupart des pays européens. Malgré une baisse entre 2000 et 2004 liée à la mise en place du plan national antibiotiques, une tendance à la hausse se dessine clairement depuis 2010. Au global, la consommation d'antibiotiques a diminué de 10,7 % entre 2000 et 2013, mais une augmentation de 5,9 % est observée depuis 2010. "Les évolutions de ces dernières années conduisent à se demander si cette dynamique ne s'est pas essoufflée", note l'ANSM.  

Dans le détail, le rapport note par ailleurs que :
 Les prescriptions d'antibiotiques se font très majoritairement en ville.
 Les pénicillines demeurent les antibiotiques les plus consommés.
 Les associations de pénicillines (notamment de l'association amoxicilline/ acide clavulanique) progressent de manière préoccupante.
 La consommation d'antibiotiques est principalement féminine (59,3 % des prescriptions d'antibiotiques), sans doute en raison de la fréquence des cystites dans la population féminine comprise entre 15 et 54 ans.
 Les affections des voies respiratoires sont majoritairement à l'origine des prescriptions antibiotiques (70 %), suivies par les infections urinaires (15,6 %), les otites (9,8 %).
 La durée moyenne de traitement, toutes causes confondues est de 9,2 jours en 2013.

Certes la France n'est plus le pays premier utilisateur d'antibiotiques comme c'était le cas au début des années 2000, mais sa consommation reste largement supérieure à la moyenne européenne. En 2010, la France se situait au 4e rang des pays gros consommateurs d'antibiotiques, derrière la Grèce, la Roumanie et la Belgique.

La résistance des antibiotiques, une problématique mondiale. En Europe comme aux Etats-Unis, le niveau de la consommation est jugé trop élevé et le développement des résistances est perçu comme un problème majeur de santé publique, ainsi que le soulignait un récent rapport de l'OMS. "À moins que les nombreux acteurs concernés agissent d'urgence, de manière coordonnée, le monde s'achemine vers une ère post-antibiotiques, où des infections courantes et des blessures mineures qui ont été soignées depuis des décennies pourraient à nouveau tuer", avait ainsi déclaré en mai dernier le Dr Keiji Fukuda, Sous-Directeur général de l'OMS pour la sécurité sanitaire. Il faut savoir que les bactéries responsables des maladies nosocomiales, que l'on contracte à l'hôpital, deviennent super résistantes. Par ailleurs, certaines maladies qui se soignaient jusqu'à présent très bien, commencent à poser problème. L'année dernière en France, on a ainsi dénombré 70 000 infections urinaires résistantes aux antibiotiques. 

antibio
Evolution de la consommation d'antibiotiques en ville. © ANSM