Professionnels de santé : les honoraires devront être affichés en salle d'attente

Visite de routine chez le dentiste, avec un détartrage en prime. Insouciant, vous sortez votre carnet de chèques. Mais en entendant le montant, vous manquez de vous étrangler : c'est trois fois plus que le tarif de base. Cette situation vous rappelle de mauvais souvenirs ? Rassurez-vous : cela n'arrivera plus. Depuis vendredi 13 février, tous les professionnels de santé (y compris dentistes, spécialistes, podologues…) sont contraints d'affiche en salle d'attente le tarif des consultations, ainsi que celui des 5 actes les plus couramment pratiqués. Jusqu'à présent, seuls les médecins et les kinésithérapeutes devaient se plier à cette règle. En outre, le part du remboursement effectué par l'assurance maladie devra être indiquée. Le but est bien sûr d'éviter les mauvaises surprises au patient au moment du passage à la caisse. Ceux qui ne se plieraient pas à cette mesure encourent des sanctions administratives qui peuvent aller jusqu'à 3000 euros.