Journée mondiale contre le sida : l'espoir

La Journée de lutte contre le sida fêtera ses 20 ans lundi 1er décembre. Même si l'épidémie continue de faire des ravages, on note des progrès en termes de prévention et de traitements.

Environ 33 millions de personnes vivaient avec le sida en 2007, dont les deux-tiers en Afrique subsaharienne. Quelque 2,7 millions de personnes ont découvert leur séropositivité au cours de l'année écoulée et environ 2 millions sont mortes des suites de la maladie. Malgré ces chiffres beaucoup trop élevés, on note tout de même que le pourcentage de personnes infectées s'est stabilisé depuis 2000. La prévalence est la plus basse en Europe occidentale et centrale et en Asie du Sud et du Sud-Est (0,3 %) et la plus élevée en Afrique subsaharienne (5 % de la population infectée).

De très gros efforts ont été faits, qui portent leurs fruits, notamment dans les pays en développement particulièrement touchés par le sida. Ainsi, des progrès majeurs ont été réalisés dans la prévention de la transmission du virus de la mère à l'enfant, relève l'Onusida, organisme émanant des Nations-Unies. 33% des femmes séropositives enceintes ont reçu en 2007 un traitement antirétroviral pour prévenir la transmission du virus au bébé, contre seulement 9 % en 2004.

De même, les efforts en matière de prévention des comportements à risque semblent bien fonctionner. De nets changements ont été opérés dans les comportements à risque dans les pays les plus touchés par l'épidémie. Ceci dit, le rapport de l'Onusida note que "la discrimination reste un obstacle à l'accès aux services de prévention pour les populations les plus exposées au risque".

 

Meilleur accès aux traitements


Amélioration également en termes d'accès aux traitements. Fin 2007, environ 3 millions de personnes recevaient un traitement antirétroviral dans les pays à revenus faibles et intermédiaires. Soit 31 % des besoins estimés seulement, mais une amélioration de 45 % par rapport à 2004. L'Onusida souligne que "les améliorations des traitements ont été extraordinaires dans de nombreux pays. La Namibie a élargi les traitements de 1% en 2003 à 88 % en 2007 et le Rwanda de 3% à 71% sur la même période. Le Botswana a atteint en 2007 l'un des taux de couverture des traitements VIH les plus élevés du monde, en fournissant des médicaments à plus de 90 % de ceux qui en ont besoin."

 

Si ces progrès constituent un encouragement sans précédent, les efforts ne doivent surtout pas être relâchés pour autant. Il semble bien que le pic épidémique soit derrière nous, en termes de contamination mais pas en termes de décès. En outre, rappelons qu'on ne connaît pas l'efficacité de la trithérapie à très long terme puisqu'elle n'est disponible que depuis 1996. Quant à un hypothétique vaccin, aucune étude concluante n'a, pour l'heure, encore été publiée. La meilleure façon de ne pas souffrir du sida reste donc, encore et toujours de s'en protéger. Avec, en premier lieu, l'utilisation de préservatifs dans le cadre de rapports sexuels avec des partenaires occasionnels.

 

En savoir plus

Pour connaître le programme des activités par région, rendez-vous sur le site du Crips

 

Sur la rubrique Santé

 

Sida : vivre mieux et plus longtemps