Activité physique : la qualité compte plus que la quantité

Une nouvelle étude s'est penchée sur le sport idéal pour maigrir et récolter les fruits de l'exercice physique. Verdict.

Activité physique : la qualité compte plus que la quantité
© Diego Cervo - Fotolia.com

Rien ne sert courir... A l'approche de l'été, les régimes ont plus que jamais la cote. Et ainsi que le répètent souvent les spécialistes, pour perdre du poids et pour rester en bonne santé, l'important est surtout la régularité : mieux vaut pratiquer 30 minutes d'activité physique chaque jour que multiplier les longues séances de sport pendant le week-end.

Une étude américaine publiée dans le Journal of Applied Physiology, s'est intéressée au rapport entre la nature de l'activité physique pratiquée et les bénéfices sur la santé et la perte de poids. Résultat : plus un programme d'activité physique est complet, plus il est bénéfique pour la santé. Par complet, les auteurs de l'étude entendent un programme sportif associant des exercices d'endurance (vélo, natation, marche), des exercices de résistance (musculation), des entraînements fractionnés (exercices en série entrecoupés par des pauses), mais aussi des activités douces, comme le yoga et les pilates.
Pour arriver à cette conclusion, Arciero et ses collègues du Skidmore College de Saratoga Springs (USA) ont recruté des volontaires, 36 femmes et 21 hommes, entre 35 et 57 ans, atteints d'obésité ou en surpoids. Pendant 16 semaines, les participants ont été divisés en trois groupes. Le premier groupe était sédentaire, le deuxième groupe a pratiqué un programme d'entraînement de résistance intense quatre fois par semaine, et le troisième groupe a suivi un programme multidimensionnel qui mélangeait exercices cardiovasculaires et entraînement musculaire. Tous les participants ont montré des signes d'amélioration, mais le dernier groupe, qui a suivi le programme d'exercice le plus varié, est celui dont les membres ont perdu le plus de poids (2,6 %) et de masse grasse (6,6 %), et qui ont gagné un pourcentage de masse musculaire maigre plus important (2 %) que le reste des participants. "La question n'est pas de simplement faire plus d'exercice", conclut Paul Arciero, co-auteur de l'étude. "La question est de pratiquer la gamme d'exercices et d'activités appropriée qui favorise le plus la santé et la forme physique." 

Lire aussi