Centres de radiologie du Nord : 7 500 patients peut-être rappelés

Pas moins de 7 500 personnes pourraient être contactées par le ministère de la Santé : elles ont subi des examens, en 2006 ou 2007, dans l'un des cinq centres de radiologie du Nord fermés le 7 décembre. En cause : de graves dysfonctionnements et des irrégularités, notamment en matière d'hygiène. Ainsi, des patientes pourraient avoir reçu un diagnostic erroné dans le cadre d'un dépistage du cancer du sein, tandis que des personnes ayant subi des échographies par voie vaginale ou rectale courraient un risque de contamination par le VIH ou l'hépatite C. Pour l'heure, Roselyne Bachelot a seulement confirmé qu'une mission de l'Inspection générale des affaires sociales serait chargée de faire la lumière sur ces dysfonctionnements. Un numéro vert devrait être mis en place dans les prochains jours pour répondre aux questions des victimes potentielles.