37 millions de vies sauvées grâce à un mode de vie plus sain

Évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé. Ce slogan bien connu n'a jamais été aussi vrai. Une étude vient de révéler que 37 millions de décès prématurés pourraient être évités en réduisant simplement quelques habitudes non saines.

37 millions de vies sauvées grâce à un mode de vie plus sain
© stokkete

Une étude réalisée par des scientifiques de l'Imperial College de Londres et publiée dans la revue médicale The Lancet démontre que 37 millions de vie pourraient être épargnées d'ici 2025 grâce à un mode de vie plus sain. Six facteurs se trouvent dans le viseur. On y retrouve, sans grand étonnement, le tabac, l'alcool, une alimentation trop salée, l'hypertension artérielle, l'obésité et le diabète.

Ainsi, réduire la consommation de cigarettes de moitié voire du tiers, de 10 % celle de l'alcool, de 30 % pour le sel, faire baisser de 25 % le nombre de personnes atteintes d'hypertension artérielle et réussir à stabiliser les cas d'obésité et de diabète suffiraient à atteindre ce chiffre de morts précoces évitées.

En tête des personnes sauvées ? 21 millions chez les plus de 70 ans et 16 millions chez les 30-70 ans. L'étude souligne également que les populations à faibles revenus ou à revenus modérés seraient les plus bénéficiaires de ce petit effort avec 31 millions de décès prématurés retardés.

Le Pr. Majid Ezzati, spécialiste de santé, nutrition et environnement, qui a travaillé sur cette étude affirme qu'adopter les bons réflexes permet "d'accentuer la baisse de la mortalité par maladies cardiovasculaires et par maladies respiratoires chroniques, de réduire le nombre des morts par cancers du poumon et de l'estomac, et d'inverser la tendance en matière de mortalité liée au diabète".

Avoir un mode de vie plus sain, se soigner lorsque l'on est atteint de ces maladies, faire du sport et adopter une meilleure alimentation sont donc de bons moyens d'allonger notre espérance de vie.

On tente l'expérience ?