TCAPS : l'alternative au Levothyrox est disponible en pharmacie

En vente depuis mars dans les pharmacies, cette alternative au Levothyrox redonne espoir aux patients souffrant de troubles de la thyroïde. Que faut-il savoir de ce nouveau médicament ? On fait le point.

TCAPS : l'alternative au Levothyrox est disponible en pharmacie
© 123rf-nyul

Cela fait des mois que les patients souffrant de troubles de la thyroïde se battent contre le changement de formule du Levothyrox. Ce médicament de substitution, le L-Thyroxine, avait fait l'objet de signalements d'effets secondaires chez de nombreux patients (vertiges, maux de tête, déprime, perte de mémoire, fatigue...). En septembre dernier et suite à des plaintes pour "mise en danger de la vie d'autrui", la ministre des Solidarités et de la Santé s'était engagée à proposer de nouveaux médicaments afin de diversifier les alternatives au Levothyrox. 

Quand sera-t-il disponible en pharmacie ? Depuis le mois de novembre 2017, plusieurs alternatives ont ainsi été mises sur le marché comme le L-Thyroxine Serb et le L-Thyroxine gouttes (SERB), le L-Thyroxin Henning du laboratoire Sanofi, ou encore le Thyrofix d'Unipharma. Le laboratoire Merck ne détient désormais plus le monopole et les patients peuvent choisir le traitement qui leur convient le mieux. Parmi ces nouveaux médicaments figure également le Tirosint (appelé TCAPS en France) dont l'autorisation de mise sur le marché a été validée par l'Agence Nationale des Produits de Santé et du Médicament (ANSM). Il est d'ores et déjà en vente dans les pharmacies depuis mars 2018. 

Qu'est-ce que le TCAPS et pourquoi est-il tant attendu ? Ce médicament est fabriqué par le laboratoire Génévrier. Il se présente sous forme de capsules molles et contient le même principe actif que le Levothyrox (la levothyroxine). Mais surtout, il contient (à la différence du médicament polémique) un unique excipient : la glycérine. Utilisé dans une dizaine de pays européens et aux Etats-Unis depuis plusieurs années sous le nom Tirosint, ce nouveau médicament, qui a déjà fait ses preuves, redonne donc espoir aux patients souffrant d'effets indésirables persistants liés à la nouvelle formule du Levothyrox. 

Rappelons qu'un bon dosage est essentiel pour éviter tout dérèglement. "L'ajustement posologique du traitement à base de lévothyroxine est individuel et nécessite un contrôle clinique et biologique attentif" avait rappelé l'ANSM en décembre dernier, dans un communiqué à destination des professionnels de santé. Parlez-en avec votre médecin afin de trouver le traitement le plus adapté selon votre situation. Pour toute question sur ces alternatives, n'hésitez pas à composer le numéro vert d'information (0.800.97.16.53 ) accessible du lundi au vendredi de 9 heures à 19 heures.

Pour déclarer tout effet indésirable : www.signalement-sante.gouv.fr

Lire aussi