Yoga, quels bienfaits pour les femmes ?

Les femmes sont de plus en plus nombreuses à pratiquer le yoga. Mais qu'apporte-t-il vraiment ? Y a-t-il des contre-indications ?… On fait le point.

Yoga, quels bienfaits pour les femmes ?
© dolgachov - 123RF

Depuis quelques années, le yoga a particulièrement le vent en poupe, notamment auprès des femmes. Née en Inde il y a plusieurs millénaires, cette pratique allie le corps et l'esprit. L'objectif est en effet d'harmoniser le corps et le mental avec le monde qui nous entoure. Hatha-Yoga, Karma-Yoga, Yoga Nitra... Les approches du yoga permettant de maîtriser le souffle vital, de travailler l'esprit, de maîtriser ses chakras, etc., sont diverses et variées. Et si le yoga est une véritable philosophie de vie, c'est aussi une activité physique basée sur diverses postures, des exercices respiratoires et une approche de la méditation. Évacuation du stress, moment pour soi, libération de l'esprit... Chacune trouve d'ailleurs une bonne raison de le pratiquer. Et il apparaît que les bénéfices sur le corps sont nombreux.

Contrôler sa respiration

Le yoga apprend à contrôler son souffle et à être attentif à sa respiration par le biais de différents exercices car savoir bien respirer n'est pas donné à tout le monde. Une respiration courte et rapide rend en effet la personne nerveuse alors qu'une respiration calme, posée, contrôlée, etc., apaise immédiatement.

Un corps plus tonique

Si dans l'esprit général, le yoga se résume à un travail sur la respiration, ce n'est pas que cela. En effet, plusieurs exercices faisant travailler la respiration et stimulant les muscles sont pratiqués lors d'une séance. Et qui dit exercices musculaires, dit courbatures lorsque l'on n'a pas l'habitude de faire ces mouvements. Le point positif est que cela signifie aussi que les muscles ont travaillé. Après quelques mois de pratique, le corps est plus tonique.

Gagner en souplesse

Le yoga permet d'étirer ses muscles en douceur. Ce sont en fait des exercices répétitifs réalisés progressivement, sans à-coups, qui vont permettre au corps de devenir plus souple et donc de gagner en mobilité. Ainsi, les (nombreuses) parties du corps qui avaient tendance à être nouées, voire bloquées, vont naturellement s'assouplir.

Une digestion facilitée

Il est indéniable que le yoga améliore le transit. Et pour cause, les exercices de torsion pratiqués lors des séances massent les intestins. C'est aussi le cas des exercices de respiration, des postures inversées et de certaines postures en flexion vers l'avant. Mais ce n'est pas tout car le psychisme aussi a une influence sur le transit. Ainsi, en agissant sur le stress et les émotions, le yoga permet de détendre et de débloquer le système digestif.

Etre plus zen

Le yoga permet de développer un bien-être psychique qui va permettre de refouler le stress, l'anxiété et toutes les ondes négatives, et apporter calme et sérénité. Ce bien-être va également avoir un impact positif sur le sommeil, la force psychique, la digestion...

Y a-t-il des contre-indications ? Tout le monde peut pratiquer le yoga, y compris les femmes enceintes, les personnes âgées et les enfants. Toutefois, les femmes enceintes doivent éviter de faire les postures allongées et inversées, les torsions, les sauts… Il existe également des contre-indications pour les personnes ayant subi une intervention chirurgicale il y a moins de six mois. La pratique du yoga est aussi déconseillée aux personnes qui ont des problèmes de hanche, qui souffrent du dos, d'une sclérose en plaque, d'épilepsie ou d'une grave pathologie cardiaque. En cas de pathologies de la hanche, du dos, des cervicales, il est préférable d'être vigilant et de demander l'avis de son médecin.

Lire aussi